Des jeunes autochtones pris en charge sont réunis pour un rassemblement de leadership inaugural

Ropes CourseLe 9 décembre 2016, un petit groupe de jeunes adolescents autochtones se sont joints à leurs Aînés, au personnel de la société d’aide à l’enfance (SAE), ainsi qu’à des membres de l’équipe de services aux Autochtones de l’Association ontarienne des sociétés de l’aide à l’enfance (AOSAE), pour participer durant trois jours à des programmes culturels et des activités de développement du leadership, à un camp de thérapie par l’aventure, à South River, en Ontario. Une première du genre, le rassemblement incluait 13 jeunes Autochtones, de 15 à 21 ans, ayant déjà eu affaire au système du bien-être de l’enfance de l’Ontario.

Tenu conjointement par l’AOSAE et Wendigo Lake Expeditions, avec l’aide de Northern Edge, l’événement de trois jours regorgeait d’activités d’aventure, comme des parcours de cordes et des programmes culturels autochtones, incluant des cérémonies de tente à suer et du lever du soleil, ainsi que des séances de compétences terrestres traditionnelles. Les jeunes ont aussi participé à des activités de développement du leadership et de formation d’équipes.

« C’était vraiment une expérience profonde », a déclaré Karen Hill, directrice des Services autochtones, à l’AOSAE. « Le fait d’avoir un groupe plus petit et intime a permis aux jeunes d’avoir du temps pour réellement se familiariser avec les enseignements, ainsi que créer des liens entre eux et avec les Aînés. »

Building FireEn plus de constituer une expérience d’apprentissage sociale, spirituelle et culturelle, le rassemblement visait à faciliter la conversation parmi les participants, au sujet de la mise sur pied d’un conseil provincial de représentation des jeunes autochtones. Cette conversation est continue, et est liée au travail de l’AOSAE visant à appuyer les agences autochtones et collaborer avec elles afin qu’elles puissent mieux servir les enfants, les jeunes et les familles de leurs communautés des Premières nations, Métis et Inuits (PNMI). La conversation est aussi liée à l’Appel à l’action du secteur du bien-être de l’enfance, dans le cadre duquel l’AOSAE et ses agences membres se sont engagées dans le processus de vérité et de réconciliation pour les Autochtones, notamment le rétablissement intégral de l’autorité aux communautés autochtones en matière de protection de l’enfance. Le conseil de représentation des jeunes autochtones permettra aux jeunes des PNMI de participer davantage aux décisions ayant une incidence sur leur vie et leurs communautés, ainsi que de les influencer.

« Ces rassemblements sont importants et cruciaux pour les jeunes Autochtones pris en charge, qui sont souvent loin de leur famille, de leur culture autochtone et de leur communauté d’origine, déclare Karen. Et la participation des sociétés d’aide à l’enfance est nécessaire à l’accomplissement de ce travail. »

Share This