Services des Premières nations, Métis et Inuits

L’AOSAE offre son appui et sa collaboration aux communautés autochtones ainsi que des Premières nations, Métis et Inuits (PNMI) afin d’améliorer la santé, le mieux-être et la chance de vie des enfants autochtones et des PNMI de l’Ontario. L’AOSAE y parvient en offrant des programmes au personnel du bien-être de l’enfance, ainsi qu’aux jeunes autochtones pris en charge, pour qu’ils connaissent et comprennent mieux la culture et l’histoire autochtones. De plus, nous revendiquons et appuyons le transfert des services de bien-être de l’enfance aux communautés des Premières nations.

En tant qu’organisme, l’AOSAE poursuit ses représentations pour s’assurer que les agences sont en mesure de répondre aux besoins des enfants et des familles autochtones qu’elles servent. On insiste beaucoup pour que le personnel du bien-être de l’enfance connaisse et comprenne mieux les populations autochtones et des PNMI de l’Ontario. Par ailleurs, l’AOSAE s’efforce d’appuyer et faciliter la réconciliation entre les SAE et les communautés des Premières nations qu’elles servent.

The Other Side of the Door

L’AOSAE a récemment publié De l’autre côté de la porte: Guide de pratique à l’intention des professionnels du bien-être de l’enfance qui travaillent avec des peuples des Premières nations, Inuits et Métis. Le guide de pratique a été élaboré par Kenn Richard, directeur général, Native Child and Family Services of Toronto, au printemps dernier, afin d’accroître la compréhension de l’histoire de la colonisation dans le secteur du bien-être de l’enfance, ainsi que de la culture et des forces des familles et des communautés des PNMI. Le guide vise aussi à préparer tous les professionnels du bien-être de l’enfance à remplir leurs obligations uniques en vertu de la Loi sur les services à l’enfance et à la famille, au chapitre de la prestation de services aux familles des PNMI. L’intention est que tous les nouveaux employés, bénévoles et membres du conseil d’administration lisent le guide au cours de leurs premiers mois d’emploi ou de bénévolat. Le guide de pratique relatif aux autochtones a été produit cette année à l’aide de nombreux commentaires d’une variété de SAE autochtones et non autochtones.

Rapport final et recommandations de la Commission de vérité et réconciliation

Le 2 juin 2015, l’honorable juge Murray Sinclair a publié le Rapport sommaire de la Commission de vérité et réconciliation. Le rapport, qui inclut 94 recommandations, précède le rapport final qui sera publié plus tard cette année. L’objectif de la Commission de vérité et réconciliation (la Commission) et de son rapport est d’aborder l’héritage permanent du système de pensionnats, ainsi que « d’orienter et d’inspirer le processus de vérité et de guérison menant à la réconciliation… »

Les constatations et les recommandations de la Commission sont particulièrement pertinentes pour les systèmes du bien-être de l’enfance au Canada. La Commission fait un lien direct entre la surreprésentation des jeunes Autochtones dans le système du bien-être de l’enfance aujourd’hui et « l’héritage insoluble des pensionnats ». Plusieurs pages du rapport sommaire exposent certains détails des systèmes du bien-être de l’enfance provinciaux actuels. De plus, les cinq premiers « appels à l’action » s’adressent au système du bien-être de l’enfance. Lisez l’Énoncé de l’AOSAE concernant le Rapport sommaire de la Commission de vérité et réconciliation

Communiquez avec nous
Icons_twitter_Grey500_32x32 Icons_LInkedIn_Grey500_32x32 Icons_Email_Grey500_32x32
Trouver une SAE
Icons_Location_Grey500_32x32 INSCRIVEZ-VOUS À NOTRE BULLETIN