Le 14 mai est la Journée des enfants et des jeunes pris en charge!

Cette journée importante a été créée en raison des efforts inlassables des jeunes pris en charge et des jeunes qui ont été pris en charge dans le passé, et de leurs histoires et expériences qu’ils ont partagées dans le rapport My Real Life Book. Cette journée a été proclamée à l’échelle provinciale dans la Loi de 2014 sur le Jour des enfants et des jeunes pris en charge afin de reconnaître les contributions inestimables des jeunes actuels et des anciens jeunes pris en charge par la province, ainsi que de réduire la stigmatisation et de reconnaître leur force, leur courage et leur résilience face à l’adversité. Cette année, l’AOSAE lance une nouvelle campagne visant à réitérer notre attention sur les réalisations et les défis des enfants et des jeunes dans le système du bien-être de l’enfance de l’Ontario. La campagne #ForgetMeNot vise à partager les histoires de jeunes ayant vécu une expérience dans le système, et à rappeler à la communauté, au gouvernement et aux fournisseurs de services que ces jeunes continuent d’avoir besoin de soutiens essentiels. Ils ne peuvent pas être oubliés. Joignez-vous à nous le 14 mai !
Cette campagne a vu le jour grâce aux contributions de personnes ayant vécues des expériences dans le système de bien-être de l’enfance de l’Ontario. Merci à tous ceux qui ont rendu cela possible.

Rencontrez Van

Une artiste et graphiste talentueuse qui a élevé ses propres frères et sœurs à l’adolescence pour qu’ils puissent rester ensemble.
ILLUSTRATION OF WOMAN HOLDING POLAROID OF A CHILDHOOD PHOTO OF HERSELF WITH THE WORD ENCOURAGED BEHIND HER
De 19 à 24 ans, j’ai élevé mes frères et sœurs essentiellement jusqu’à ce qu’ils partent pour l’université. C’est ma meilleure réalisation. J’étais adolescente et j’élevais des adolescents… mais je l’ai fait. J’avais un endroit où vivre et je possédais une voiture. J’avais trois emplois. J’ai des regrets, celui de pas avoir passer assez de temps à la maison. Mais il m’était physiquement impossible d’être un bon parent, d’être mentalement présente et de subvenir à toutes les nécessités. Mais, c’est ce que j’ai fait. C’est ce dont je suis le plus fier, leur avoir offert ce foyer à cet âge.

Rencontrez Aidan

Un apprenant à vie qui travaille maintenant dans le système du bien-être de l’enfance pour améliorer la vie des jeunes de sa communauté.
ILLUSTRATION OF BLACK MAN HOLDING A POLAROID OF A BABY PHOTO WITH WORDS THRIVED BEHIND HIM
Techniquement, j’ai obtenu mon diplôme d’études postsecondaires deux fois et je travaille sur mon troisième. Et, je le referai probablement encore une fois lorsque j’aurai terminé. Je dois continuer à avancer. Je pense que c’est la chose la plus importante. Nous devons juste continuer à essayer. Même si c’est, vous savez, vouloir devenir un chef, devenir un entrepreneur ou même devenir un médecin, quel que soit votre objectif : Il ne faut jamais lâcher !

Rencontrez Samuel

Un homme trans qui trouve son indépendance grâce au succès dans son travail et dans ses relations.
ILLUSTRATION OF MAN HOLDING POLAROID OF A CHILDHOOD PHOTO OF HIMSELF WITH THE WORD SURVIVED BEHIND HIM
Aussi mauvais que ce soit, je m’en suis sorti en un seul morceau. Pendant un moment, je n’ai pas pensé que je réussirais. Quand je suis sorti de la prise en charge, je paniquais et je pensais que j’irais nulle part. Mais maintenant, je suis dans un poste de gestionnaire avec un patron qui m’apprécie beaucoup et qui respecte le travail que je fais. Je suis dans une excellente relation et je vais déménager dans un endroit plus grand très bientôt. Donc, considérant tout ça, j’ai réussi.

Rencontrez Rose

Une musicienne douée qui canalise ses expériences de vie dans ses chansons.
ILLUSTRATION OF WOMAN HOLDING POLAROID OF A CHILDHOOD PHOTO OF HERSELF WITH THE WORD BLOOMED BEHIND HER
Il y a trop de personnes, pour pouvoir toutes les mentionner, qui m’ont aidée à surmonter et à continuer à me battre. Les intervenants que j’avais qui m’ont vraiment connue et qui savaient comment je me sentais, plutôt que de me faire sentir comme si j’étais juste une personne incontrôlable, me disaient : « Je comprends tellement pourquoi tu es comme ça, pourquoi tu agis de cette façon. Tu as parfaitement le droit d’être contrariée. » Ils me regardaient avec sympathie et respect et ils ont fait partie de mon expérience. Cela m’a permis de m’épanouir et j’ai eu la grâce de pouvoir me dire : D’accord, tu mérites mieux et tu peux faire mieux. Tu as cette force, tu sais, ne laisse jamais ton passé affecter ta situation actuelle et te définir.

Rencontrez Kaygan

Père de trois enfants, déterminé à briser le cycle d’implication de sa famille dans le système du bien-être de l’enfance avec ses propres enfants.
ILLUSTRATION OF INDIGENOUS MAN HOLDING A POLAROID OF A BABY PHOTO WITH WORDS GROWN BEHIND HIM
J’ai essentiellement été pris en charge toute ma vie, avec une famille dans un foyer d’accueil. Je suis très, très reconnaissant pour cela, parce qu’ils m’ont donné la sécurité et l’espace dont j’avais besoin pour grandir et me sentir à l’aise là où j’étais. Je sais que beaucoup d’enfants pris en charge sont affectés d’être déplacés constamment dans des foyers différents et devoir recommencer avec une nouvelle famille. Maintenant, je suis un parent et j’en suis fier. Je suis devenu le parent, celui dont mes propres parents biologiques n’ont jamais pu être pour moi, pour mes enfants et j’ai brisé ce cycle pour eux et pour toute ma lignée familiale qui était prise en charge.

Meet Troy

Un professionnel de la recherche et de la technologie qui a trouvé la permanence grâce à l’adoption avec sa mère d’accueil.
ILLUSTRATION OF BLACK MAN HOLDING A POLAROID OF A BABY PHOTO WITH WORDS LIFTED BEHIND HIM
Ma mère d’accueil, maintenant ma mère adoptive, a exercé une grande influence sur moi. Elle a été une

Rencontrez Byanka

Une étudiante francophone en travail social qui utilise ses propres expériences pour plaider en faveur d’un meilleur soutien pour les personnes vieillissantes hors de la prise en charge.
ILLUSTRATION OF WOMAN HOLDING POLAROID OF A CHILDHOOD PHOTO OF HERSELF WITH THE WORD BELIEVED BEHIND HER
Je me souviens qu’un jour j’étais déchaînée et je me comportais comme une adolescente. Alors, ma mère d’accueil m’a fait m’asseoir et m’a franchement dit : « Je sais ce que tu essaies de faire. Tu n’iras nulle part. Tu fais partie de la famille. Nous t’aimons. Peu importe ce qui se passe, tu ne changeras pas de maison. Tu vas rester avec nous. » C’est elle qui m’a dit qu’elle ne m’abandonnerait pas. Et c’est là que ma façon de penser a changé et je me suis dit : « Ouais, je suis adorable. Je me sens valorisée maintenant et je suis quelqu’un de bien. »

Comment participer

  1. Apprenez comment vous pouvez soutenir les jeunes de votre communauté par le biais de la famille d’accueil, du mentorat, du tutorat, du bénévolat, des dons, etc. Contactez votre société d’aide à l’enfance locale pour savoir comment celle-ci peut profiter de votre aide. Voici d’autres programmes qui pourraient avoir besoin de vos services : Grands Frères Grandes Sœurs du Canada (Big Steps to Success Program) et le Conseil d’adoption de l’Ontario (Jamais trop tard).
  2. Renseignez-vous sur les soutiens et les services dont ces jeunes ont besoin et défendez-les auprès des autorités locales. Soulever leurs problèmes avec les candidats provinciaux à l’approche des élections provinciales du 2 juin 2022 et auprès des élus après les élections.
  3. Invitez les jeunes à participer à vos événements, à siéger à vos tables et à se joindre à vos conversations pour apprendre d’eux, solliciter leurs conseils et tenir compte de leurs commentaires dans votre prise de décision.
  4. Joignez-vous à nous sur les réseaux sociaux le 14 mai et démontrez votre soutien aux enfants et aux jeunes pris en charge et aux problèmes qui sont importants pour eux.
  5. Partagez les ressources de la campagne (images, vidéos, poème) avec votre personnel, vos parties prenantes, vos partenaires et vos bénévoles. Faites-les participer dans vos messages de la campagne et encouragez-les à participer le 14 mai.
  1. Joignez-vous à nous sur les réseaux sociaux le 14 mai et démontrez votre soutien aux enfants et aux jeunes pris en charge et aux problèmes qui sont importants pour eux.
  2. Invitez les jeunes à participer à vos événements, à siéger à vos tables et à se joindre à vos conversations pour apprendre d’eux, solliciter leurs conseils et tenir compte de leurs commentaires dans votre prise de décision.
  3. Renseignez-vous sur les soutiens et les services dont ces jeunes ont besoin et faites des enfants, des jeunes et des familles vulnérables une priorité dans votre plateforme électorale.
  1. Joignez-vous à nous sur les réseaux sociaux le 14 mai (voir quelques suggestions de contenu ci-dessous) et démontrez votre soutien pour les enfants et les jeunes pris en charge ainsi qu’aux problèmes qui sont importants pour eux.
  2. Partagez les ressources de la campagne (images, vidéos, poème) avec votre personnel, vos parties prenantes, vos partenaires et vos bénévoles. Faites-les participer aux messages de la campagne et encouragez-les à participer le 14 mai.
  3. Organisez des événements locaux et des opportunités pour célébrer et amplifier les voix des enfants et des jeunes pris en charge dans votre communauté.
  4. Participez à l’événement Ontario Children’s Advancement Coalition le 13 mai de midi à 13 h en l’honneur de la journée et pour en savoir plus sur la campagne #ForgetMeNot. La directrice générale, Nicole Bonnie, prononcera également une allocation d’ouverture.
  5. Renseignez-vous sur les soutiens et les services dont ces jeunes ont besoin et défendez-les auprès des autorités locales. Soulever leurs problèmes auprès des candidats provinciaux à l’approche des élections provinciales du 2 juin 2022 et avec les élus après les élections.
  6. Invitez les jeunes à participer à vos événements, à siéger à vos tables et à se joindre à vos conversations pour apprendre d’eux, solliciter leurs conseils et tenir compte de leurs commentaires dans votre prise de décision.
  1. Racontez-nous votre histoire. Soumettez votre vidéo à #ForgetMeNot et partagez comment vous avez tracé votre propre chemin, planté des racines et fleuri. Dites-nous qui vous a cru et vous a encouragé. Si vous préférez, vous pouvez soumettre une vidéo de votre lecture / chant / interprétation du poème Forget Me Not. Les soumissions peuvent être envoyées à youthcan@oacas.org.
  2. Rejoignez-nous sur les réseaux sociaux le 14 mai et dites-nous comment vous vous êtes épanouie, qui vous a soutenu et quels problèmes sont les plus importants pour vous.
  3. Participez à l’événement de l’Ontario Children’s Advancement Coalition le 13 mai de midi à 13 h en l’honneur de la journée et pour en savoir plus sur la campagne #ForgetMeNot. La directrice générale, Nicole Bonnie, prononcera également une allocation d’ouverture.

Rejoignez nous sur les médias sociaux!

Suivre la conversation

Un poème : Forget Me Not (anglais seulement)

I’ve grown through some tough things, No doubt, Survived in spite of Thrived and made light of heavy, Lifted through concrete and kept steady going. Paving my own way. Laid roots. Bloomed. Put feet to ground and planted in impossible odds. But I wasn’t alone. I was first shown that odds were meant to be beat. I was believed in, poured into, and encouraged on by those who didn’t count me out. Those that took me in. Those that took their time. People who gave me space to define what blossoming meant for me. Who reminded that success isn’t determined by history, but by a commitment to not forgetting. It’s no mystery, the flowers that grow are the ones you remember to water. Forget. Me. Not.

Poème original de David Lewis-Peart. 

Vous recherchez des soutiens pour les jeunes pris en charge et sortant de la prise en charge ?

Un message de remerciement et de célébration en l’honneur de le Jour des enfants et des jeunes pris en charge le 14 mai 2022

Communiquez avec nous
Trouver une SAE