Permanence

Chaque enfant et jeune a besoin de relations durables pour s’épanouir. Les recherches indiquent que les enfants ont de meilleurs résultats en tant qu’adultes lorsqu’ils ont été élevés dans un environnement stable et stimulant favorisant l’établissement de relations à vie avec au moins un adulte sain.

L’objectif principal des sociétés d’aide à l’enfance (SAE) est d’aider les enfants à vivre en sécurité au sein de leur famille d’origine. Lorsque cela est impossible, les SAE recherchent une autre famille pouvant offrir de la sécurité, de la protection et du soutien. Cette option peut être temporaire, alors que les parents s’efforcent de régler les circonstances empêchant l’enfant de vivre au domicile familial. Elle peut aussi être à plus long terme, ce qui nécessite que le jeune soit pris en charge jusqu’à ce qu’on puisse lui procurer des liens à vie.

L’existence de liens à vie avec des adultes qui peuvent offrir du soutien émotionnel à long terme est cruciale. Pour de nombreux jeunes pris en charge, le moment où ils quittent la prise en charge est le moment où ils ont le plus de difficultés – et par conséquent, où ils ont le plus besoin de continuité, de stabilité, d’amour et d’orientation.

Dans le domaine du bien-être de l’enfance, on décrit les types de relations qui offrent ces soins comme étant la « permanence ».

La définition officielle de la permanence est « une relation familiale durable qui est sécuritaire et vise à durer toute la vie; confère des droits légaux et le statut social de membre de la famille à part entière; procure à l’enfant ou au jeune un sentiment d’appartenance et d’affiliation à une famille ou à une famille élargie, ainsi que des liens importants avec la communauté; procure un mieux-être physique, affectif, social, cognitif et spirituel. »

Options de permanence

Le secteur du bien-être de l’enfance reconnaît que les enfants et les jeunes peuvent viser la permanence selon diverses situations. En 2005, cette reconnaissance a été ribbon logo_frexprimée par le plan stratégique de Transformation du ministère des Services à l’enfance et à la jeunesse (MSEJ). Le plan de Transformation mettait l’accent sur l’élargissement et l’amélioration de la gamme d’options de permanence offertes aux enfants et aux jeunes pris en charge. Cette perspective a aussi été soutenue par la Commission de promotion de la viabilité des services de bien-être de l’enfance en 2012, lorsqu’elle a déclaré : « … nous devons reconnaître que le meilleur environnement pour un enfant ou un jeune devrait être établi en fonction de ses besoins, et non sur la base d’une idéologie qui favorise un type de prise en charge par rapport à un autre jugé moins bon. »

Les SAE envisagent actuellement un continuum d’options de permanence pour les enfants et les jeunes qu’elles prennent en charge. La vaste majorité des enfants recevant des services d’une SAE restent dans leur famille d’origine (prévention de l’admission). Lorsque les enfants et les jeunes ne peuvent pas obtenir la permanence de leur famille d’origine en raison de préoccupations relatives à la protection, les SAE envisagent les autres options de permanence suivantes : placement chez un proche avec ou sans prise en charge, placement selon les soins conformes aux traditions, garde légale, adoption et retour à la famille.

Dans certains cas, la permanence inclut aussi le placement d’accueil à long terme. L’adoption, le placement chez un proche ou la garde légale ne conviennent pas à tous les enfants, et ces derniers ne sont pas tous intéressés par ces options. Un grand nombre de ces enfants trouve la permanence et un sentiment d’appartenance au sein de leur famille d’accueil à long terme. Ces options de permanence sont fondées sur la reconnaissance que de nombreuses voies mènent à des relations durables, et qu’il n’y a pas de bonne réponse unique pour tous les enfants.

La permanence et le projet d’indicateurs de rendement

Les SAE recueillent actuellement des données relatives à la permanence par l’entremise du Projet d’indicateurs de rendement. Le Projet d’indicateurs de rendement mesure la permanence à la fin de la prise en charge et inclut le retour à la famille, le placement chez un proche, le placement selon les soins conformes aux traditions, la garde légale et l’adoption.

Qu’entend-on par la prévention de l’admission?

L’objectif principal des sociétés d’aide à l’enfance (SAE) est d’aider les enfants et les jeunes à vivre en sécurité au sein de leur famille d’origine. L’essentiel du travail des SAE consiste à renforcer ces familles en vue de les garder intactes. Grâce à ce travail, la plupart des enfants et jeunes ontariens recevant des services d’une SAE restent au domicile familial ou sont à terme réunifiés avec leur famille d’origine.

 

 

La prévention de l'admission

Woman hugging childQu’est-ce que le placement chez un proche sans prise en charge?

Les proches sont des personnes qui ont une relation avec un enfant ou un jeune; il peut s’agir de proches parents biologiques ou de personnes sans lien biologique, mais qui ont un lien social significatif avec l’enfant ou le jeune : par exemple, un beau-parent, un parrain ou une marraine, un ami, un enseignant, un entraîneur ou un voisin.

Le placement chez un proche sans prise en charge a lieu lorsqu’un enfant ou un jeune est placé dans le foyer d’un proche approuvé, et que l’enfant n’a pas le statut « pris en charge ».

Le placement chez un proche sans prise en charge

tying shoes
Qu’est-ce que le placement chez un proche avec prise en charge?

Le placement chez un proche fait référence à l’éducation et aux soins quotidiens prodigués aux enfants ayant besoin de protection par des membres de la parenté ou d’autres personnes décrites comme faisant partie de la famille par les membres de la famille immédiate de l’enfant. Il peut s’agir d’un membre de la famille, d’un parrain ou d’une marraine, d’un beau parent, d’un ami connu ou d’un membre de la communauté autorisé, qui a un lien de sang ou une relation existante avec l’enfant ou le jeune pris en charge.

On explore toujours les options de placement chez un proche pour les enfants ayant besoin de protection avant de les placer dans une famille d’accueil ou un foyer de groupe. Il arrive parfois que les enfants doivent être placés dans une famille d’accueil temporaire pendant que la Société d’aide à l’enfance (SAE) recherche un proche pouvant offrir un placement.

Placement chez un proche avec prise en charge

mother and childQu’est-ce que le placement selon les soins conformes aux traditions en Ontario?

Les structures familiales des Premières nations, Métis et Inuits (PNMI) diffèrent de la famille nucléaire typique de la culture occidentale. Les familles des PNMI ont de fortes valeurs familiales, sont souvent élargies et partagent une responsabilité collective envers les enfants. Ces familles peuvent être liées par le sang, mais peuvent aussi être liées par le clan ou d’autres structures sociales. Cette responsabilité collective d’éducation des enfants est connue sous le nom de soins conformes aux traditions.

En 1985, le placement selon les soins conformes aux traditions a été reconnu par la Loi sur les services à l’enfance et à la famille (LSEF). Dans le domaine du bien-être de l’enfance, le terme « placement selon les soins conformes aux traditions » se rapporte au placement et à la supervision d’un enfant ou d’un jeune d’ascendance autochtone par une personne qui n’est pas son parent, conformément à la coutume de la bande ou de la communauté autochtone de l’enfant ou du jeune.

Compte tenu des effets de la colonisation, de nombreuses communautés autochtones ont de la difficulté à déterminer les placements appropriés dans leur communauté. Certaines communautés ont élargi la définition de placement selon les soins conformes aux traditions en incluant une plus grande variété de placements.

Placement selon les soins conformes aux traditions

little girl's shoesQu’est-ce que la garde légale?

La Loi sur les services à l’enfance et à la famille (LSEF) inclut des dispositions qui donnent à la cour la possibilité de placer un enfant ayant besoin de protection sous la garde d’un membre de la parenté ou de la communauté. Cette disposition, connue sous le nom de « garde légale », fait en sorte qu’un membre de la famille élargie, un membre de la communauté ou un parent d’accueil obtient légalement la garde d’un enfant. Une caractéristique distinctive de la garde légale est que l’enfant est confié aux soins d’un membre de sa parenté ou d’une autre personne proche de lui, alors qu’il conserve son nom, ses contacts avec sa famille et ses droits de succession.

Garde légale

Group of kidsQu’est-ce que l’adoption en Ontario?

L’adoption est un don que fait une famille à un enfant ou un jeune qui a besoin d’une relation légale, permanente et aimante. L’adoption est le processus juridique qui donne aux enfants une nouvelle famille lorsque leur famille biologique ne peut pas s’occuper d’eux. Elle vise à offrir aux enfants la stabilité et la sécurité à vie que procure un foyer permanent.

L'adoption

adult and kids shoesQu’est-ce que la « transition vers la vie adulte »?

Dans le système du bien-être de l’enfance, les jeunes quittent officiellement la prise en charge à l’âge de 18 ans. Tout est mis en œuvre pour trouver une famille permanente pour les jeunes pris en charge avant qu’ils atteignent leur 18e anniversaire, mais pour diverses raisons, cela n’est pas toujours possible, ou souhaité de la part de certains jeunes. Le personnel des sociétés d’aide à l’enfance (SAE) et le jeune prennent les décisions ensemble afin d’établir le plan qui répond le mieux aux besoins du jeune, ce qui inclut le fait d’étudier la gamme de soutiens des SAE décrits ci-dessous.

Les jeunes qui quittent la prise en charge peuvent emprunter diverses voies :

Transition vers la vie adulte