Rapport annuel de l’Association ontarienne des sociétés de l’aide à l’enfance 2016-2017

7 AGENTS DE CHANGEMENT 48 AGENCES MEMBRES SÉCURITÉ ET MIEUX-ÊTRE POUR LES ENFANTS ET LES JEUNES DE L’ONTARIO RAPPORT ANNUEL DE L’AOSAE 2016-2017 1 OBJECTIF

 

Les sociétés d’aide à l’enfance changent positivement le système du bien-être de l’enfance de l’Ontario grâce à sept agents de changement

Depuis plus de deux ans, l’AOSAE et ses 48 sociétés d’aide à l’enfance (SAE) membres travaillent pour réaliser des changements substantiels qui sont nécessaires pour améliorer le système du bien-être de l’enfance de l’Ontario. Les voix qui réclament le changement sont fortes et critiques. Le vérificateur général, les médias, et surtout nos clients – les enfants, les jeunes et les familles – se préoccupent profondément du fait que les services du bien-être de l’enfance ne soient pas offerts de façon égale en Ontario, et que les enfants et les familles les plus démunis de notre province soient particulièrement perdants.
Notre réponse au défi que présente la façon d’améliorer les résultats pour les enfants, les jeunes et les familles recevant des services du bien-être de l’enfance est énoncée dans le présent rapport annuel. Lisez ce qui suit pour découvrir les agents de changement que l’AOSAE et ses SAE membres ont déterminés et élaborés afin d’améliorer grandement le système du bien-être de l’enfance de l’Ontario.

 

 

Nous explorons de nouvelles avenues pour améliorer les services du bien-être de l’enfance offerts aux enfants et aux familles grâce à sept agents de changement. Mary Ballantyne Chef de la direction, AOSAE «
En 2016-2017, l’AOSAE et ses agences membres ont fait d’importants progrès dans l’élaboration de sept agents de changement visant à améliorer l’expérience et les résultats des enfants et des familles recevant des services du bien-être de l’enfance en Ontario.
Lisez ce qui suit pour savoir comment une Stratégie d’éducation et de formation, un Appel à l’action pour la transparence et la responsabilisation mutuelle, un Cadre de réconciliation, le Cadre de pratique Une vision une voix, un Programme de services partagés, la Cueillette et la publication de données, ainsi que la Revendication de changements aux lois et aux politiques, renouvellent et améliorent le bien-être de l’enfance.

 

Éducation et formation pour appuyer l’excellence en prestation de services dans toute la province

L’éducation et la formation du personnel offrent un agent de changement essentiel pour nous assurer que les enfants et les familles ont droit au même niveau élevé de services du bien-être de l’enfance, où qu’ils vivent en Ontario. En 2016-2017, l’AOSAE a franchi une étape importante en lançant un nouveau système d’éducation et un nouveau processus d’autorisation des professionnels du bien-être de l’enfance. Ces nouveaux processus de formation et d’autorisation feront en sorte que des professionnels compatissants et compétents offrent aux enfants, aux jeunes et aux familles des services culturellement adaptés, ainsi qu’une chance égale d’obtenir de bons résultats.
Par ailleurs, l’AOSAE se concentre toujours sur l’élaboration d’outils et de formation à l’intention des membres du conseil d’administration bénévoles, afin de s’assurer qu’ils procurent un apport efficace aux SAE de la province. Cela contribuera à élaborer un système composé de SAE qui placent l’enfant au centre de leur travail, utilisent les ressources publiques de façon responsable, sont transparentes quant à leur rendement et sont disposées à apporter des changements pour garantir de bons résultats.

 

Notre conseil d’administration reconnaît la plupart de la force de notre gouvernance et des résultats améliorés pour les enfants, les jeunes et les familles à la fonctionnalité, au professionnalisme et à l’exhaustivité du matériel de formation de l’AOSAE. Terry Spearin Président du conseil d’administration, « Le nouveau programme de formation procure à chaque nouveau professionnel du bien-être de l’enfance la préparation dont il a besoin pour offrir les meilleurs services aux enfants, aux jeunes et aux familles. Dave Musgrave « Superviseur des services – Formation, SAE de Durham membre du Comité de gouvernance, SAE de Halton

La refonte éducative fait suite à deux années de conception et d’élaboration didactiques et utilise un cadre de travail antioppressif pour refléter les réalités du bien-être de l’enfance en Ontario. Le nouveau programme de formation comprend huit nouveaux cours qui offrent une combinaison de séances d’apprentissage en ligne et en classe et met davantage l’accent sur les enjeux autochtones, ainsi que sur l’équité, les droits de la personne et l’antiracisme. Le nouveau système d’éducation aidera les intervenants en protection de l’enfance à offrir des services qui sont culturellement appropriés et adaptés aux besoins des enfants et des familles.


Le nouveau processus d’autorisation exige que tous les nouveaux professionnels du bien-être de l’enfance suivent le même parcours de formation fondé sur le nouveau programme de formation durant une période de quatre mois et réussissent à un examen d’autorisation final. L’autorisation contribuera à assurer que les enfants, les jeunes et les familles reçoivent des services uniformes, égaux et excellents qui respectent les normes provinciales partout en Ontario.


L’AOSAE a continué de renforcer la gouvernance du bien-être de l’enfance en offrant aux membres des conseils d’administration des possibilités d’apprentissage continu, ainsi que des outils pour favoriser la surveillance et l’intendance. Cette année, la formation des membres des conseils d’administration s’est concentrée sur les façons de prendre de bonnes décisions pour leur communauté, tout en tenant compte de l’ensemble des besoins du système du bien-être de l’enfance.

 

Appel à l’action pour la transparence et la responsabilisation mutuelle du système

En 2016-2017, l’AOSAE et ses agences membres ont fait de grands progrès relativement à un Appel à l’action commun visant à partager de façon plus transparente les données entre les agences ainsi que l’information relative aux progrès réalisés dans cinq aspects d’amélioration. Ce partage et ce suivi des données assureront que les améliorations déterminées selon les besoins sont mises en oeuvre uniformément dans toute la province dans l’intérêt de l’ensemble des enfants, des jeunes et des familles et fournissent un levier crucial permettant aux SAE distinctes de travailler de façon plus cohérente en tant que système.

 

Grâce à l’Appel à l’action, les SAE ont lancé une nouvelle ère de transparence et de responsabilisation inter-agences qui assurera que les améliorations au système sont apportées uniformément partout dans la province. Wendy Miller Gestionnaire, Relations avec le gouvernement et les intervenants, AOSAE «


 

Cadre de réconciliation

En 2016-2017, l’AOSAE et ses agences membres ont poursuivi la mise en oeuvre du Cadre de réconciliation de l’AOSAE, Sharing a Good Heart, afin d’appuyer le parcours de la réconciliation entre le bien-être de l’enfance et les communautés autochtones de l’Ontario. Le Cadre de réconciliation offre un continuum de stratégies et d’outils de sorte que les SAE puissent transformer la culture des agences en vue d’une relation plus collaborative avec les enfants, les familles et les communautés autochtones. Un récent sondage du secteur du bien-être de l’enfance révèle qu’au cours des cinq dernières années, les pratiques émergentes visant à appuyer les communautés autochtones sont en importante croissance. Durant la dernière année, l’AOSAE a maintenu son partenariat et son appui à l’égard de l’Association of Native Child and Family Service Agencies of Ontario (ANCFSAO), alors que celle-ci renforce sa capacité en tant que voix du bien-être de l’enfance autochtone.

 

Pour faire des changements chaque jour, une question devait être incorporée dans chaque prise de décision à notre agence : « Quelle incidence cela a sur les familles et le personnel autochtones »? Dawn Flegel Directrice générale, SAE de Sarnia-Lambton « Les communautés autochtones demandent au secteur du bien-être de l’enfance d’examiner de façon critique son travail et ce qu’il a fait. Karen Hill Directrice des Services autochtones, AOSAE « Nous devons nous assurer que nos enfants sont attachés aux Premières nations, qu’ils reçoivent des services culturels, qu’ils sont connectés aux services communautaires, qu’ils savent d’où ils viennent, qu’ils connaissent leurs racines, qu’ils sont attachés à la famille. Kerry Francis Directeur général, Nogdawindamin Family and Community Services « Vous pouvez marcher avec nous dans l’esprit des appels à l’action de vérité et de réconciliation, de la décision de la Commission ontarienne des droits de la personne et du recours collectif portant sur la Rafle des années 1960. Il y a une place pour vous – vous pouvez aider, mais vous ne pouvez pas diriger. Personne d’autre ne peut être notre voix. Theresa Stevens Directrice générale, Association of Native Child and Family Services Agencies of Ontario «

Nogdawindamin Family and Community Services est devenue la plus nouvelle Société du bien-être de l’enfance gérée par les Autochtones, assumant ainsi la responsabilité d’offrir des services à sept communautés des Premières nations vivant le long de la rive nord du lac Huron. La désignation fait suite à un processus d’agrément de sept ans dirigé par le ministère des Services à l’enfance et à la jeunesse (MSEJ).


Une vision une voix : changer le système du bien-être de l’enfance de l’Ontario afin de mieux servir les Afro-Canadiens

En 2016-2017, l’AOSAE, en collaboration avec des représentants de la communauté afro-canadienne, a lancé le Cadre de pratique Une vision une voix et son rapport de recherche connexe. Le Cadre de pratique est le fondement d’une approche de services qui instaurera des réformes au système du bien-être de l’enfance afin d’offrir des services plus culturellement appropriés, ainsi que de réduire la disproportion des résultats.
L’agent de changement Une vision une voix : changer le système du bien-être de l’enfance de l’Ontario afin de mieux servir les Afro-Canadiens améliorera les résultats pour les enfants et les familles en réduisant la surreprésentation des Afro-Canadiens dans le système du bien-être de l’enfance, en améliorant l’expérience des enfants et des jeunes qui sont pris en charge, en diminuant le retrait des enfants et des jeunes de leur foyer familial, en réduisant leur temps de placement d’accueil, ainsi qu’en accroissant la possibilité d’adoption ou d’autres formes de placement permanent pour les enfants et les jeunes afro-canadiens qui ne peuvent pas réintégrer le foyer familial.

 

Les recommandations d’aujourd’hui reflètent la voix de la communauté, et constituent un autre moment de résistance afrocanadienne dont tous bénéficieront. Kike Ojo Gestionnaire de projet, Une vision une voix : Changer le système du bien-être de l’enfance de l’Ontario pour les Afro-Canadiens « Nous offrons une bouée de sauvetage aux SAE. Nous voulons travailler avec vous. Notisha Massaquoi Directrice générale, Women's Health in Women's Hands Community Health Centre « Je pense au cocon d’amour dans lequel j’ai grandi. Il y avait de la discipline et c’était parfois dur, mais je savais qu’on m’aimait. Nous devons nous engager avec nos enfants et nos familles dans un cocon d’amour. Dre Akua Benjamin Professeure, École de travail social, Université Ryerson «

 

250 membres de la communauté, leaders et membres du personnel de SAE ont assisté au symposium pour lancer le Cadre de pratique. Les conférenciers principaux étaient Michael Coteau, ministre des Services à l’enfance et à la jeunesse, et ministre responsable de la Direction générale de l’action contre le racisme, Renu Mandhane, commissaire en chef de la Commission ontarienne des droits de la personne, et Irwin Elman, intervenant provincial en faveur des enfants et des jeunes.

 

Programme de services partagés

En 2016-2017, l’AOSAE a déterminé la gouvernance et la conception du programme visant la mise en oeuvre du Programme de services partagés à l’échelle du secteur. Le projet va au-delà des épargnes de coûts, reconnaissant l’impact que les services partagés peuvent avoir en tant qu’agent de changement en contribuant à façonner la structure optimale de prestation de services du bien-être de l’enfance. Une structure de système améliorée et une meilleure utilisation des ressources contribueront à assurer l’égalité des services partout dans la province, ainsi qu’à réduire la fragmentation, de sorte que les enfants, les jeunes et les familles reçoivent de meilleurs services et obtiennent de meilleurs résultats.

 

Les services partagés pour le bien-être de l’enfance ont le potentiel d’offrir une valeur au-delà de la définition traditionnelle en favorisant l’égalité des services aux enfants, aux jeunes et aux familles de la province. Lyndon Smith Directeur, Programme de services partagés, AOSAE «

 

Cueillette et publication de données

En 2016-2017, l’AOSAE et ses agences membres ont maintenu une approche proactive et stratégique à la cueillette et la publication de données. La cueillette de données uniformes aux quatre coins de la province offre un levier puissant pour le repérage de lacunes et la prise de meilleures décisions quant aux façons d’améliorer les services aux enfants et aux familles. Cela nous permet de contribuer à produire des résultats plus égaux pour les enfants, les jeunes et les familles dans les aspects de la sécurité, de la permanence et du mieux-être. La diffusion publique de nos données favorise la transparence et accroît la confiance du public à l’égard du secteur du bien-être de l’enfance.

 

Nous devons nous améliorer. L’utilisation de données et de recherches est essentielle pour nous aider à y arriver. Mark Kartusch Directeur général, Highland Shores Children's Aid Society « Le partenariat entre les sociétés d’aide à l’enfance et l’Ontario Child Abuse and Neglect Data System ainsi que l’Université de Toronto est une approche participative reconnaissant que l’excellence en recherche est ancrée dans des questions qui mettent régulièrement au défi les décideurs du secteur. « Barbara Fallon, PhD Vice-doyenne de la recherche et professeure associée, Université de Toronto

 

Indicateurs du bien-être de l’enfance

Soumissions de plans d’amélioration trimestriels (PAT)

Réseau d’information pour la protection de l’enfance (RIPE)



Revendication de changements aux lois et aux politiques

Le système du bien-être de l’enfance de l’Ontario offre des services statutaires qui sont guidés par des lois, des règlements et des politiques provinciales. L’AOSAE participe activement aux examens de ces agents de changement et revendique des changements qui amélioreront la façon dont le système offre les services qui favorisent la sécurité et le mieux-être des enfants, des jeunes et des familles de l’Ontario. En 2016-2017, l’AOSAE et ses agences membres ont participé à l’examen de la Loi de 2017 sur le soutien à l’enfance, à la jeunesse et à la famille (projet de loi 89), qui a maintenant reçu la sanction royale, à l’examen du système de services en établissement pour les enfants et les jeunes, ainsi qu’à l’examen des améliorations à l’adoption du MSEJ.

 

Le projet de loi 89 a le potentiel de transformer le bien-être de l’enfance grâce à une protection élargie pour les jeunes de 16 et 17 ans, à des mesures accrues en matière de responsabilisation des SAE et à un accent plus prononcé sur les droits des enfants. Il s’agit d’un changement important par rapport à la Loi sur les services à l’enfance et à la famille (LSEF) existante. Andrew Snowball Analyste des politiques principal, AOSAE « Nous accueillons favorablement l’examen de la loi proposée et des révisions suggérées, en revendiquant les changements qui sont adaptés à notre travail de protection de l’enfance en évolution, incluant la hausse de l’âge de protection à 18 ans, la protection des renseignements personnels et la divulgation, ainsi que les changements relatifs aux services aux enfants et familles des Premières nations, Métis et Inuits. Mary Ann Costea Vice-présidente, Senior Counsel Network «


Mise à jour de l’association

Afin de remédier à la pénurie d’espaces de bureau à l’association, ainsi que de fournir aux membres des espaces de réunion et aux employés des endroits où ils peuvent s’asseoir, l’AOSAE a acheté des locaux additionnels attenants à son emplacement actuel.

Consultez les États financiers vérifiés de 2016-2017

TÉLÉCHARGER

 

Consultez les points saillants du Rapport annuel 2016-2017 – version imprimée

TÉLÉCHARGER