En quoi consistent les mauvais traitements

On entend par « mauvais traitements à l’égard des enfants » des mauvais traitements physiques, affectifs et sexuels, ainsi que de la négligence. Ils ont aussi trait à des habitudes de violence et aux risques de sévices. Voici quelques définitions :

Les mauvais traitements physiques consistent en tout recours à la force ou à des gestes physiques délibérés, par un parent ou une personne responsable, qui entraîne, ou peut entraîner, des lésions chez l’enfant. Les mauvais traitements physiques peuvent aussi inclure le fait d’infliger des ecchymoses, des coupures, des coups, des gifles, des brûlures ou des morsures, ou encore de battre, de secouer ou de projeter un enfant. L’utilisation d’une ceinture, d’un bâton ou d’autres objets pour punir un enfant peut causer des blessures graves et est aussi considérée comme des mauvais traitements.

Les mauvais traitements affectifs consistent en un modèle de comportement qui porte atteinte au développement affectif et à l’estime de soi d’un enfant. Ils comprennent des demandes excessives, agressives ou déraisonnables qui placent les attentes au-delà des capacités de l’enfant. Les mauvais traitements affectifs comprennent aussi la critique, la moquerie, la dépréciation, l’insulte, le rejet, l’ignorance et l’isolement continuels à l’égard de l’enfant; ils peuvent inclure l’exposition à la violence familiale.

Les mauvais traitements sexuels ont cours lorsqu’un enfant est utilisé aux fins d’assouvissement sexuel d’un adulte ou d’un enfant plus âgé. L’enfant peut coopérer parce qu’il souhaite faire plaisir à l’adulte ou parce qu’il a peur. Les mauvais traitements sexuels comprennent des rapports sexuels, l’exposition des parties intimes de l’enfant, des appels téléphoniques obscènes, des attouchements à des fins sexuelles, ainsi que le fait de regarder un enfant se dévêtir par plaisir sexuel, d’autoriser ou de forcer un enfant à regarder des photos ou des vidéos pornographiques ou à y participer, ou encore de s’adonner à la prostitution.

La négligence survient lorsqu’une personne responsable omet de satisfaire les besoins fondamentaux, comme l’alimentation, le sommeil, la sécurité, l’éducation, les vêtements et les traitements médicaux adéquats. La négligence inclut aussi le fait de laisser un enfant seul ou d’omettre de lui fournir une supervision adéquate. Si la personne responsable est incapable de satisfaire les besoins fondamentaux d’un enfant en raison d’une incapacité financière, il ne s’agit pas de négligence, à moins qu’on lui ait offert de l’aide et qu’elle l’ait refusée.

LES SIGNES SUBTILS DE MAUVAIS TRAITEMENTS À L’ÉGARD DES ENFANTS

Bien que la présence d’un seul des signes mentionnés ci-dessous ne signifie pas nécessairement que des mauvais traitements ou de la négligence ont cours, elle peut indiquer que quelque chose ne va pas. Si l’enfant affiche plusieurs de ces signes, il peut être à risque de subir des mauvais traitements ou de la négligence. Veuillez communiquer avec votre SAE locale si vous avez des préoccupations relatives à un enfant ou un jeune.

Les mauvais traitements physiques ont cours lorsqu’un enfant subit des blessures ou des sévices de la part de sa personne responsable, ou lorsque cette dernière néglige de prendre les mesures nécessaires pour protéger l’enfant. Les signes subtils de mauvais traitements physiques peuvent inclurent (mais sans s’y limiter) les signes suivants :

  • L’enfant porte des vêtements à manches longues ou des pantalons longs, même lorsqu’il fait chaud
  • Pleurs excessifs
  • L’enfant semble anxieux lorsque d’autres enfants pleurent
  • Évitement de contacts physiques avec d’autres personnes
  • Récurrence de cauchemars ou de sommeil agité
  • Comportements extrêmes – agressivité ou retrait
  • Image négative de soi
  • L’enfant parle en murmurant
  • Perte d’appétit sans raison apparente, ou appétit démesuré
  • Méfiance envers les adultes
  • Reproduction des mauvais traitements avec des poupées ou des amis ou dans des dessins
  • L’enfant s’agrippe
  • Comportement délinquant
  • Baisse soudaine du rendement scolaire

Les mauvais traitements affectifs ont cours lorsqu’une personne responsable traite un enfant d’une façon très négative qui détruit l’estime de soi ou l’image de soi. Les signes subtils de mauvais traitements affectifs peuvent inclurent (mais sans s’y limiter) les signes suivants :

  • Changement soudain de la confiance en soi
  • Maux de tête ou d’estomac sans motif médical
  • Comportement destructeur
  • Peurs anormales ou cauchemars plus fréquents
  • L’enfant ne parvient pas à gagner du poids (particulièrement les nourrissons)
  • Manifestations d’affection désespérée
  • Problèmes d’élocution (bégaiement, expression hésitante)
  • Troubles de comportement (mordre, se balancer, se cogner la tête)
  • L’enfant est récalcitrant ou fait souvent des crises de colère
  • Tactiques d’intimidation
  • L’enfant se frustre facilement
  • Comportements extrêmes – l’enfant est désobéissant ou trop docile

Les mauvais traitements sexuels consistent en toute forme d’exploitation sexuelle d’un enfant par une personne responsable ou une autre personne. Les signes subtils de mauvais traitements sexuels peuvent inclurent (mais sans s’y limiter) les signes suivants :

  • Infections urinaires ou maux de gorge fréquents
  • Tristesse constante
  • Reproduction des mauvais traitements avec des poupées ou des amis ou dans des dessins
  • L’enfant s’agrippe
  • L’enfant suce son pouce
  • Peur subite de la noirceur
  • Comportements extrêmes – agressivité ou retrait
  • Récurrence de cauchemars ou de sommeil agité
  • Perte d’appétit sans raison apparente, ou appétit démesuré
  • Énurésie
  • Refus de se dévêtir ou port de couches superflues de vêtements
  • Baisse soudaine du rendement scolaire

La négligence survient lorsqu’une personne responsable omet de répondre aux besoins fondamentaux, comme l’alimentation, le sommeil, la sécurité, la supervision, ainsi que les vêtements et les soins médicaux appropriés. Les signes subtils de négligence peuvent inclurent (mais sans s’y limiter) les signes suivants :

  • Oubli de pièces de vêtement importantes
  • L’enfant est vêtu de façon inappropriée compte tenu des conditions météorologiques
  • Taille et poids bien insuffisants compte tenu de l’âge
  • Absences répétées à l’école
  • Faim persistante
  • Problèmes de concentration
  • Faible estime de soi
  • Mauvaise odeur corporelle
  • L’enfant assume des responsabilités qui relèvent des adultes
  • L’enfant est souvent sale et très peu soigné
  • Somnolence/fatigue constante
  • L’enfant vole le dîner ou l’argent de dîner des autres