À propos des sociétés d’aide à l’enfance

boy picking flowers

Les sociétés d’aide à l’enfance (SAE) aident à protéger les nourrissons, les enfants et les jeunes qui subissent des mauvais traitements physiques, sexuels ou affectifs, de la négligence ou l’abandon, ou sont à risque d’en subir. Les SAE appuient aussi les familles qui souhaitent obtenir une aide ou un soutien additionnels. L’objectif ultime est de s’assurer que les enfants puissent rester dans leur famille, tout en étant en sécurité et en s’épanouissant. Cependant, la SAE doit parfois retirer les enfants de milieux non sécuritaires et les prendre en charge – bien que la majorité du travail des SAE consiste à protéger les enfants et aider leurs familles à rester unies.

Les familles font souvent face à des problèmes, comme la pauvreté, la toxicomanie, le chômage, des problèmes de santé mentale ou du logement inadéquat, qui peuvent tous ajouter un stress ou des complications ayant possiblement une incidence sur la capacité des familles à s’occuper de leurs enfants. Par exemple, un enfant peut souffrir de négligence en raison de la situation financière et de logement de sa famille, ou encore, une famille peut avoir besoin d’aide de la SAE parce qu’un parent a des problèmes de santé mentale.

Par ailleurs, les SAE effectuent des évaluations et offrent de l’intervention en cas de crise ainsi que des services continus. De nombreuses SAE offrent des services de prévention aux familles vulnérables grâce à de l’intervention précoce, en les mettant en relation avec des services de counseling et des programmes de rôle parental offerts en partenariat avec d’autres organismes communautaires.

Lorsqu’une SAE doit retirer un enfant de sa famille en raison de préoccupations relatives à la sécurité, elle recherche toujours des membres de la famille ou des proches pouvant s’occuper des enfants avant de prendre des dispositions de placement de rechange, comme une famille d’accueil ou un foyer de groupe. Lorsqu’il est impossible de retourner l’enfant dans sa famille ou à son domicile familial, on envisage d’autres formes de placement de rechange, notamment l’adoption et le placement familial selon des dispositions de garde légale.

Les SAE sont dirigées selon un modèle de gouvernance communautaire, ce qui signifie que leur conseil d’administration est composé de bénévoles de la communauté. Ce modèle de gouvernance met le fardeau sur le conseil quant au fonctionnement et au mieux-être financier de leur agence.

Faits concernant les SAE :

  • Il existe 47 SAE offrant des services aux enfants, aux jeunes et aux familles de l’Ontario.
  • On considère certaines SAE comme étant des Services à l’enfance et à la famille, par exemple l’agence Dufferin Child and Family Services.
  • En plus d’offrir des services de protection des enfants, certaines agences offrent d’autres services à leur communauté, notamment des services relatifs à la santé mentale et au développement des enfants, ainsi que des programmes à l’intention des parents et des jeunes.
  • Chaque SAE a son propre conseil d’administration.

Mandat statutaire :

En Ontario, les SAE ont la responsabilité juridique exclusive d’offrir des services de protection de l’enfance, 24 heures sur 24, 365 jours par année. Les activités et l’objectif d’une SAE sont énoncés dans la Loi sur les services à l’enfance et à la famille (LSEF).

Cette loi exige des SAE qu’elles remplissent les fonctions suivantes :

  • Faire enquête sur les allégations ou les preuves selon lesquelles des enfants de moins de seize ans peuvent avoir besoin de protection.
  • Protéger, les enfants qui ont moins de seize ans.
  • Offrir aux familles des services d’orientation et de consultation ainsi que d’autres services pour protéger les enfants ou empêcher que surviennent des situations qui nécessitent cette protection.
  • Fournir des soins aux enfants qui lui sont confiés à cette fin.
  • Exercer une surveillance sur les enfants qui lui sont confiés à cette fin.
  • Placer des enfants en vue de leur adoption.

Les lois régissant les SAE prévoient aussi de fournir de la protection aux enfants qui ont subi des sévices ou sont à risque d’en subir.

La liste complète des fonctions légales d’une SAS se trouve au paragraphe 15. (3) de la LSEF.