L’Ontario relève l’âge de la protection, qui passe de 16 à 18 ans

Depuis le 1er janvier 2018, les jeunes de 16 et de 17 ans de l’Ontario sont admissibles aux services de protection des sociétés d’aide à l’enfance. Cela fait plus de 20 ans que l’Association ontarienne des sociétés d’aide à l’enfance (AOSAE) et les sociétés d’aide à l’enfance plaident en faveur de ce changement majeur. Les liens entre ce nouveau groupe d’âge et les sociétés d’aide à l’enfance seront établis sur une base strictement volontaire, afin de tenir compte du fait qu’une approche différente est nécessaire pour les jeunes plus âgés.

Le changement est une mesure de la nouvelle Loi sur les services à l’enfance, à la jeunesse et à la famille (LPFSA) adoptée en juin dernier et qui devrait entrer en vigueur en avril. L’augmentation de l’âge de la protection s’est faite avant l’entrée en vigueur de la nouvelle loi, à titre de modification de l’actuelle Loi sur les services à l’enfance et à la famille.

En collaboration avec les sociétés d’aide à l’enfance, l’AOSAE a présenté au gouvernement des observations sur les points de vue et les recommandations du secteur du bien-être de l’enfance à l’appui de ce changement.

Avant ce changement, les jeunes de 16 ou 17 ans qui ne se sentaient pas en sécurité dans leur situation familiale avaient peu d’options. Ils devaient souvent choisir entre continuer à subir de mauvais traitements ou quitter la maison sans soutien. Même s’ils demandaient de l’aide aux services sociaux d’aide financière, leurs parents auraient pu être informés, ce qui pourrait accroître leurs risques. Beaucoup sont devenus itinérants. L’Ontario était la seule province canadienne qui n’offrait pas de services de protection jusqu’à l’âge de 18 ans.

Dans une déclaration publique, le ministre des Services à l’enfance et à la jeunesse, l’honorable Michael Coteau a évalué que jusqu’à 1 600 jeunes pourraient recevoir de l’aide dès la première année de mise en œuvre du changement. L’AOSAE et les sociétés d’aide à l’enfance se réjouissent du fait que le gouvernement reconnaît le besoin de ressources supplémentaires pour élargir la portée des services de protection aux jeunes de 16 et 17 ans. Les organismes s’attendent à recevoir d’autres renseignements sur l’affectation des nouveaux fonds.

Le ministère des Services à l’enfance et à la jeunesse a confirmé que l’outil Échelle d’admissibilité sera utilisé pour les jeunes de 16 à 17 ans. Cet outil aide le personnel des sociétés d’aide à l’enfance à prendre des décisions cohérentes et justes sur l’admissibilité d’un enfant ou d’une famille au service lorsqu’elles doivent intervenir. Des modifications détaillées seront apportées à l’Échelle d’admissibilité pour coïncider avec la proclamation de la nouvelle Loi en avril 2018. Au fur et à mesure que les sociétés d’aide à l’enfance acquerront de l’expérience de prestation de services de protection à cette nouvelle population, elles ajusteront leurs approches de façon à assurer l’amélioration continue des services.

L’AOSAE s’est engagée à aider les sociétés d’aide à l’enfance à effectuer le suivi des services à la nouvelle population de janvier à mars 2018 afin de connaître la demande de services et les besoins en matière de formation et de ressources dans la province.

Share This