Sept choses que vous devez savoir concernant le nouveau processus d’autorisation des intervenants en protection de l’enfance

Et sur la façon dont cela améliorera les services du bien-être de l’enfance offerts aux familles de l’Ontario

1. L’histoire s’écrit

Le nouveau processus provincial d’autorisation des intervenants en protection de l’enfance sera instauré en 2017, et il est sans précédent pour le bien-être de l’enfance de l’Ontario. Jusqu’à maintenant, les processus d’autorisation variaient d’une Société d’aide à l’enfance à l’autre.

2. Atteinte de l’excellence des services

L’objectif de l’autorisation est de normaliser et d’améliorer la prestation de services de protection de l’enfance, de sorte que chaque famille de l’Ontario puisse s’attendre à recevoir le même service optimal, peu importe où elle vit dans la province. Cela assurera que tous les nouveaux intervenants en protection de l’enfance ont accès une formation, des ressources, une information et un parcours d’apprentissage identiques, en vue d’offrir des services du bien-être de l’enfance particuliers.

3. Réponse aux recommandations d’enquêtes

Le besoin de nous doter d’un processus normalisé d’autorisation des intervenants en protection de l’enfance a été cerné dans les enquêtes sur les décès de Jeffrey Baldwin et Katelynn Sampson. Le nouveau processus d’autorisation est la réponse du bien-être de l’enfance à la demande que les autorités fassent preuve de plus de transparence et de responsabilisation lorsqu’elles prennent des décisions ayant une incidence sur les enfants, les jeunes et les familles.

4. Nouveau programme de formation

Le nouveau parcours vers l’autorisation inclut un programme de formation repensé que tous les nouveaux intervenants en protection de l’enfance devront suivre. Le programme inclut huit cours et 120 heures d’enseignement, et il est offert dans un format hybride, du contenu étant offert en personne et en ligne. À la fin de la formation, le personnel devra subir un examen final.

5. Programme de formation amélioré

Le nouveau programme de formation a été conçu de façon à refléter les réalités du travail du bien-être de l’enfance en Ontario, selon un cadre de travail antioppressif. En autres, on aborde l’équité, les droits de la personne et l’antiracisme, un accent étant mis sur du contenu relatif aux Autochtones.

6. Instauration d’une gestion de cas graduelle

La portée du travail des nouveaux intervenants en protection de l’enfance sera limitée. À mesure qu’ils acquerront des connaissances et de l’expérience grâce au processus d’autorisation, ils pourront assumer des responsabilités de gestion de cas additionnelles, de façon de plus en plus autonome.

7. Apprentissage continu

Une fois le processus d’autorisation terminé, les professionnels du bien-être de l’enfance continueront de participer à des activités de perfectionnement professionnel afin de s’assurer qu’ils maintiennent les compétences et les connaissances nécessaires afin de répondre le mieux aux besoins des enfants, des jeunes et des familles de l’Ontario.

 

Share This