UNE VISION UNE VOIX : Changer le système du bien-être de l’enfance pour les Afro-Canadiens

Une vision une voix est un programme mené par la communauté afro canadienne et financé par le Ministère des Services à l’enfance et à la jeunesse de l’Ontario, par l’entremise de l’Association ontarienne des sociétés de l’aide à l’enfance; il vise à éliminer, d’une part, la surreprésentation des familles afro canadiennes dans notre système de bien-être de l’enfance, et d’autre part les disparités touchant le traitement auquel ont droit ces familles dans le cadre de ce système.

Officiellement, à compter de mars 2020, la Phase III du programme Une vision une voix (UVUV) est en cours. Cette prochaine phase se concentrera sur le travail de mise en œuvre continu des 11 pratiques d'équité raciale. La troisième partie du Cadre de pratiques sera bientôt publiée. Il s'agit d'une trousse qui aidera les agences à évaluer leur mise en œuvre des pratiques d'équité raciale à ce jour, à déterminer ce qui doit être ajouté et à élaborer d'autres plans de mise en œuvre.

Parmi les autres priorités de la prochaine phase de travail, notons l'engagement continu envers la communauté afro-canadienne, l’élaboration d'un programme de mentorat en leadership pour les Afro-Canadiens travaillant dans le secteur du bien-être de l'enfance, le lancement de nouveaux rassemblements de jeunes Power Up!, ainsi que l'évaluation des programmes et des modèles de prestation de services existants.

Contexte

Le 29 septembre 2016, grâce aux conseils et au leadership de la communauté afro canadienne, le programme Une vision une voix (UVUV) a lancé le Cadre de pratique, composé de la Partie 1, le rapport de recherche, et de la Partie 2, les pratiques d'équité raciale, lors d'un symposium d'une journée.

Les 11 pratiques d'équité raciale décrites dans le Cadre de pratique sont les principes qui seront utilisés par le personnel du bien-être de l'enfance de toute la province afin d’améliorer les résultats pour les familles et les enfants afro-canadiens qui ont affaire au système du bien-être de l'enfance.

Voici quelques exemples de la façon dont le travail des sociétés d’aide à l’enfance (SAE) changera :

  • Responsabilisation à l’égard de la communauté afro-canadienne par la création d'un Conseil consultatif provincial afro-canadien du bien-être de l’enfance et de 11 conseils consultatifs locaux afro-canadiens travaillant avec les SAE locales dans toute la province.
  • Placement d'enfants et de jeunes afro-canadiens dans des familles et chez des proches afro-canadiens (appariement racial et culturel).
  • Travailler avec le personnel des SAE (des conseils d'administration au personnel de première ligne) pour mener une évaluation organisationnelle des besoins en matière de lutte contre le racisme envers les Noirs et pour élaborer des plans de mise en œuvre individualisés afin de s’assurer que les 11 pratiques d'équité raciale peuvent être mises en œuvre efficacement.

Pendant des décennies, les communautés afro-canadiennes ont exprimé des inquiétudes concernant la surreprésentation des enfants afro canadiens pris en charge par les sociétés d’aide à l’enfance. Les parents et les familles afro-canadiens ont aussi fait part de préoccupations reliées à la façon dont ils étaient traités à la fois par le personnel et dans le cadre du système de bien être de l’enfance en général.

Les enjeux qui se posent en Ontario sont le reflet de ceux soulevés par les Afro Américains à l’échelle des États Unis. Comparativement aux enfants de race blanche, les enfants afro canadiens :

  • sont plus susceptibles de faire l’objet d’un signalement à une société d’aide à l’enfance par des enseignants, des policiers et des professionnels de la santé;
  • sont plus susceptibles d’être retirés de leur foyer;
  • sont moins susceptibles d’être rendus à leur famille;
  • sont plus susceptibles de grandir dans des familles d’accueil sans être adoptés ou sans trouver un autre foyer permanent.

Les deux enjeux clés sont les suivants :

  • Disproportion : surreprésentation ou sous représentation de certains groupes (raciaux ou autres) dans les sociétés d’aide à l’enfance par rapport à la proportion que représentent ces groupes au sein de la population.
  • Disparité : situation que l’on observe lorsqu’un segment de la communauté est traité différemment du reste de cette dernière, par exemple une probabilité plus grande ou plus faible d’être pris en charge par le système de services ou de soins.

Qui sont au juste les Afro-Canadiens?

Le terme « Afro-Canadien » désigne tous les Canadiens d’ascendance africaine, peu importe leur lieu de naissance (Canada, Jamaïque, Nigéria, Angleterre, etc.).

Fiche de renseignements : Les Afro-Canadiens – Ce document donne un aperçu de la composition démographique de la population afro-canadienne de l’Ontario.

Pourquoi parle-t-on de l’expérience des Afro-Canadiens par rapport au système de bien-être de l’enfance?

L’expérience des Afro-Canadiens en rapport avec le système de bien être de l’enfance n’est pas la même que celle vécue par les familles et les enfants de race blanche ou d’autres races.

Le fait de prendre directement connaissance des commentaires de la communauté a aidé à mettre en lumière l’expérience vécue par les familles et les enfants afro canadiens avec le système de bien être de l’enfance, de même qu’à mieux comprendre la manière dont les services de bien être de l’enfance doivent changer pour mieux répondre aux besoins et à la situation de cette communauté.

Qu’est-ce que les Pratiques d’équité raciale vont apporter?

Ces pratiques vont aider les différentes sociétés d’aide à l’enfance de l’Ontario à mieux comprendre et à mieux servir les familles et les enfants afro canadiens. Elles contribueront à réduire la surreprésentation des Afro Canadiens dans le système de bien être de l’enfance, et à améliorer les résultats pour ceux qui sont pris en charge par le système.

Grâce à la diligence et aux démarches de la communauté afro canadienne, la surreprésentation des familles afro-canadiennes dans le cadre du système de bien être de l’enfance ainsi que la disproportion et les disparités au chapitre des résultats du système pour les familles afro canadiennes en sont venues à constituer un enjeu prioritaire.

Nous comptons sur la communauté afro-canadienne pour continuer de se mobiliser et de tenir le système de bien être de l’enfance comptable en vue de la mise en œuvre intégrale, à l’échelle de la province, des Pratiques d’équité raciale mises de l’avant dans le cadre du programme Une vision une voix.

La communauté afro-canadienne continuera de jouer un rôle de première importance à l’appui des travaux du programme Une vision une voix dans la province.

Phase I : Recherche

Partie 2 : Élaboration d’un cadre de pratique

Une vision une voix – Phase II Archive

Phase III (en cours)

In the News: African Canadians and Ontario's Child Welfare System

N’hésitez pas à nous faire part de vos commentaires.

Courriel : onevisiononevoice@oacas.org

Participez à la conversation en ligne

Participez à la conversation sur les médias sociaux par l’entremise de Twitter ou de Facebook, et faites nous savoir comment le système de bien être de l’enfance de l’Ontario peut en venir à mieux servir la population afro canadienne. Suivez nous : @1Vision1VoiceCA. Utilisez le mot-clic #1Vision1Voice.

 

L’AOSAE est heureuse d’accueillir Keishia Facey en tant qu’analyste de programmes principale et chef pour la Phase III d’Une vision une voix. Keishia s’est jointe à l’AOSAE en mai 2020, et on peut la joindre à onevisiononevoice@oacas.org.

Apprenez-en davantage sur les premiers stades du travail, l’importance de la cueillette de données fondées sur la race, et le lancement du Cadre de pratique visant à favoriser de meilleurs résultats pour les Afro-Canadiens dans le système du bien-être de l’enfance.

En quoi consistent les pratiques d’équité raciales?

PRATIQUE 1

PRATIQUE 2

PRATIQUE 3

PRATIQUE 4

PRATIQUE 5

PRATIQUE 6

PRATIQUE 7

PRATIQUE 8

PRATIQUE 9

PRATIQUE 10

PRATIQUE 11