En 2015–2016, en collaboration avec ses membres, l’AOSAE …

Mène un appel à l’action.

En 2015–2016 les conseils d’administration des sociétés d’aide à l’enfance (SAE) et leur personnel se sont engagés formellement à travailler en tant que système provincial afin de continuer d’améliorer la qualité et l’uniformité des services offerts aux enfants, aux jeunes et aux familles de tout l’Ontario. Le secteur du bien-être de l’enfance s’est aussi engagé à communiquer les changements découlant de l’Appel à l’action de façon transparente et responsable.

 

 

L’Appel à l’action contient huit domaines de priorités pour réaliser un changement communautaire menant à un secteur du bien-être de l’enfance amélioré et culturellement adapté en Ontario :

  • Régler les problèmes de prestation de services
  • Renforcer la compétence en ressources humaines
  • Optimiser la structure du système
  • Améliorer la gouvernance
  • Mettre en œuvre intégralement un système d’information provincial
  • Améliorer la cueillette de données et le rapport au public
  • Appliquer les recommandations de la Commission de vérité et réconciliation du Canada
  • Élaborer des services qui sont culturellement appropriés

Collabore pour améliorer la santé, le mieux-être et les chances de vie des enfants autochtones

En 2015–2016, le secteur du bien-être de l’enfance a poursuivi son parcours vers la réconciliation, reconnaissant que les actions des SAE ont porté préjudice aux peuples et aux communautés autochtones. L’AOSAE a fourni de l’orientation et du leadership aux membres conformément à un Cadre de réconciliation qui incite les agences à :
  1. Accueillir la culture autochtone
  2. Établir des relations avec les communautés autochtones
  3. Appuyer le rétablissement de l’autorité
  4. Appuyer la réconciliation
  5. Faciliter l’éducation du public

 

Les activités réalisées cette année par l’AOSAE pour appuyer la réconciliation sont les suivantes :

  • Collaboration continue avec l’Association of Native Child and Family Services Agencies of Ontario (ANCFSAO), incluant la tenue conjointe de la Journée de breffage du député provincial et les rencontres régulières du secteur du bien-être de l’enfance autochtone.
  • Formation des membres de la haute direction sur la façon de mieux servir les Autochtones, fondée sur The Other Side of the Door: A Practice Guide for Child Welfare Professionals in Working with First Nation, Inuit and Metis People
  • Organisation et tenue du 3e rassemblement annuel des jeunes autochtones pris en charge (Aboriginal Youth in Care Gathering) au Bark Lake Leadership Centre.
  • Élaboration et réalisation d’un sondage sur le rétablissement de l’autorité, afin de consigner de façon quantifiable la base de référence du secteur dans son parcours vers la réconciliation, qui démontrera aux communautés autochtones que le secteur du bien-être de l’enfance prend la réconciliation au sérieux. Le sondage est fondé sur le Cadre de réconciliation de l’AOSAE et se penche sur la nature des partenariats entre les agences et les communautés, ainsi que les fournisseurs de services aux familles.
  • Tenue de Bringing Our Minds Together Think Tank sous l’orientation d’un comité directeur composé de parties prenantes autochtones, qui rassemblait des représentants autochtones ainsi que des membres du conseil d’administration et du personnel de l’AOSAE pour discuter des mesures que l’AOSAE peut prendre concernant la reconnaissance, les excuses et la réconciliation de la part du système du bien-être de l’enfance de l’Ontario envers les peuples autochtones.

 

Appuie les agences membres alors qu’elles passent au ripe

Le Réseau d’information pour la protection de l’enfance (RIPE) modernise le secteur du bien-être de l’enfance en instaurant une approche uniforme de cueillette d’information dans toute la province. En 2016, cinq nouvelles agences ont abandonné leurs anciens systèmes et transféré des millions de dossiers dans le RIPE, ce qui porte à 10 le nombre d’agences qui ont adopté le RIPE.

 

L’AOSAE appuie les agences qui passent au RIPE, notamment en fournissant un lien entre les agences et le ministère des Services à l’enfance et à la jeunesse afin de favoriser l’élaboration du meilleur produit et de s’assurer de la mise en œuvre efficace du RIPE. En 2016, l’AOSAE a continué d’offrir du soutien aux agences fonctionnant avec le RIPE, ainsi qu’aux agences qui ont adopté le RIPE l’an dernier et en sont maintenant à l’étape de maintien du système. L’AOSAE est aussi un membre actif de la gestion du RIPE.


Engage les jeunes et les anciens jeunes pris en charge

Cette année, l’AOSAE a continué d’appuyer activement les jeunes pris en charge, en reconnaissant que leur apport est essentiel à l’amélioration du système du bien-être de l’enfance et que la transition vers la fin de la prise en charge est l’une des expériences les plus difficiles que les jeunes puissent vivre.

 

L’AOSAE facilite l’engagement des jeunes au nom de ses membres par l’entremise du programme YouthCAN. Le mandat de YouthCAN est d’améliorer la qualité des soins de sorte que les jeunes soient responsabilisés et sécurisés, et atteignent leur plein potentiel. Cette année, YouthCAN a atteint ces objectifs en :

  • Tenant sa 9e conférence annuelle, « Gear up for Success », au Humber College, afin d’aider les jeunes pris en charge à explorer des options post-secondaires et des possibilités de carrière.
  • Organisant la Journée civique des jeunes à l’Assemblée législative de l’Ontario à l’intention des enfants et des jeunes pris en charge de toute la province, dans le cadre du Jour des enfants et des jeunes pris en charge.
  • Appuyant une présentation du Youth Policy Advisory and Advocacy Group (YPAAG) à l’intention des membres de la haute direction des SAE de toute la province portant sur les 10 façons dont les jeunes aimeraient voir le système du bien-être de l’enfance s’améliorer.
  • Octroyant plus de 59 bourses, subventions et bourses d’études pour l’éducation et la formation post-secondaires, grâce à la générosité de la famille Clark, de la Children’s Aid Foundation et de la PHD Foundation.

Élabore une nouvelle formation en bien-être de l’enfance menant à l’agrément de tous les intervenants

En 2015–2016, l’AOSAE a remanié son programme de formation à l’intention des professionnels du bien-être de l’enfance. Cette formation est un pilier essentiel de l’élaboration d’un nouveau processus d’agrément des intervenants en bien-être de l’enfance de la province. Le programme reflétera les réalités du bien-être de l’enfance de l’Ontario en recourant au cadre de travail antioppressif, qui inclut des sujets comme l’équité, les droits de la personne et l’antiracisme, ainsi qu’un accent sur du contenu ayant trait aux Autochtones. Pour être agréés, les intervenants en bien-être de l’enfance devront se soumettre au nouveau processus d’apprentissage de base, qui comprend de la théorie, de la pratique, une évaluation continue et un examen final.

 

 

Le programme d’apprentissage à l’intention des intervenants en protection de l’enfance s’appuie sur un cadre de travail fondé sur les compétences qui offre les connaissances de base aux nouveaux intervenants. Le programme comprend huit cours d’un total de 120 heures d’enseignement selon une formule hybride : il offre du contenu en personne et en ligne. Le contrôle des connaissances et l’évaluation du programme ont été intégrés dans tous les cours.

Appuie les sae pour qu’elles rendent publics les indicateurs de rendement à l’échelle des agences

Dans le cadre du Projet de mesure et de gestion du rendement provincial, les SAE ont fait un pas important face à leur responsabilisation et leur engagement relativement à l’obtention de meilleurs résultats pour les enfants, les jeunes, et les familles qu’elles servent. Cette année, pour la première fois, les SAE ont rendu publics les résultats des indicateurs de rendement propres à leur agence relativement à cinq domaines de services.

 

Les cinq indicateurs de rendement rendus publics mesurent la sécurité, la permanence et le mieux-être des façons suivantes :

  • La récurrence des préoccupations relatives à la protection de l’enfance dans une famille après une enquête
  • La récurrence des préoccupations relatives à la protection de l’enfance dans une famille après que des services de protection continus ont été offerts
  • Le nombre de jours de placement par type de placement
  • Le délai qui s’écoule jusqu’à la permanence
  • La qualité de la relation entre la personne responsable et le jeune

Dirige l’élaboration d’une analyse de rentabilité pour les services partagés dans le secteur du bien-être de l’enfance

En 2015–2016, l’AOSAE et ses membres ont terminé et soumis une Analyse de rentabilité pour les services partagés dans le secteur du bien-être de l’enfance au gouvernement de l’Ontario aux fins de financement. L’objectif global est de mettre en œuvre un programme qui renforce la capacité du secteur, améliore la qualité et le rendement des services, réduit les coûts et améliore le système du bien-être de l’enfance de l’Ontario.

 

L’analyse de rentabilité des services partagés a été élaborée à la suite de 18 mois de consultation avec les agences membres et des parties prenantes externes. Elle décrit la prestation de services partagés proposée, le cadre de revenus et le modèle de gouvernance; elle inclut une analyse coûts-avantages.

Cette année, les activités de l’AOSAE consistant à diriger le projet de services partagés (Shared Services Project) ont été les suivantes :

  • Rédaction d’un rapport de recommandations
  • Consultation avec les agences autochtones afin de mieux comprendre les intérêts des agences de services autochtones dans le modèle de services partagés proposé
  • Rédaction d’un rapport d’analyse des dépenses fondé sur les données relatives aux dépenses des agences et les données financières du MSEJ disponibles
  • Consultation avec les parties prenantes externes, incluant les syndicats, l’OARTY, l’ORCA, la FPSO et la LOFF, pour les aider à comprendre le projet de services partagés -Envoi aux agences de lettres d’intention de participer au projet

Collabore pour améliorer les résultats pour les familles et les enfants afro-canadiens

UNE VISION UNE VOIX : Changer le système du bien-être de l’enfance pour les Afro-Canadiens est un projet réalisé par la communauté afro-canadienne, financé par le ministère des Services à l’enfance et à la jeunesse par l’entremise de l’AOSAE. Le projet consiste à élaborer une stratégie visant à améliorer les résultats pour les familles et les enfants afro-canadiens qui ont affaire au système du bien-être de l’enfance. En 2015–2016, le projet a tenu 16 consultations communautaires aux quatre coins de la province, afin d’obtenir des commentaires de personnes qui ont vécu des expériences avec le système du bien-être de l’enfance. L’objectif des consultations était de préparer le terrain pour l’élaboration d’un guide à l’intention du personnel du bien-être de l’enfance sur les façons de mieux servir la communauté afro-canadienne de l’Ontario.

 

Consultez la version imprimée de notre Rapport annuel 2015-2016.

Télécharger

 

Consultez nos États financiers 2015-2016.

Télécharger