Une Vision Une Voix

Changer le système du bien-être de l’enfance pour les Afro-Canadiens

Une vision une voix est un programme mené par la communauté afro canadienne et financé par le Ministère des Services à l’enfance et à la jeunesse de l’Ontario, par l’entremise de l’Association ontarienne des sociétés de l’aide à l’enfance; il vise à éliminer, d’une part, la surreprésentation des familles afro canadiennes dans notre système de bien-être de l’enfance, et d’autre part les disparités touchant le traitement auquel ont droit ces familles dans le cadre de ce système.

Nos ressources

En quoi consistent les pratiques d’équité raciales?

Cliquez sur la Pratique pour lire sa description.

S’engager à un leadership courageux.

Il incombe au conseil d’administration, au directeur général ou au chef de la direction et à l’équipe de la haute direction de chaque organisation de définir l’orientation, de préciser les attentes organisationnelles et d’affecter les ressources en conséquence, de mener le dialogue sur le racisme envers les Noirs, de diriger les efforts de changement organisationnel axés sur la lutte contre le racisme, et d’amener l’organisation à amorcer une discussion déterminée à partir du moment où l’on constate l’existence d’une disproportion et de disparités raciales et où l’on entend rectifier la situation.

Recueillir et analyser les données pour mesures la disproportion et les disparités raciales.

Les organismes de bien être de l’enfance peuvent, à l’aide des données nécessaires, évaluer l’ampleur de la disproportion et des disparités raciales, en cerner les causes et mesurer les progrès en vue d’améliorer les résultats des services.

Recueillir et analyser les données pour mesures la disproportion et les disparités raciales.

Les organismes de bien être de l’enfance peuvent, à l’aide des données nécessaires, évaluer l’ampleur de la disproportion et des disparités raciales, en cerner les causes et mesurer les progrès en vue d’améliorer les résultats des services.

Octroyer des ressources appropriées.

Chaque organisme qui souhaite obtenir des services (p. ex., foyers de groupe, ressources externes rémunérées, lits de soins de santé mentale) doit prévoir une évaluation de la capacité du fournisseur de services à tenir compte des besoins complexes des enfants et des jeunes afro canadiens pris en charge et à leur fournir des services appropriés.

Engager les communautés et les parents afro-canadiens.

Les organismes de bien être de l’enfance doivent définir des moyens de mobiliser les parents et les membres de la communauté, non seulement à court terme, mais aussi en se fixant comme objectif d’établir et de cultiver des relations à long terme.

Engager et renseigner les sources de signalement obligatoire.

Les sources de signalement obligatoire représentent le premier jalon du continuum du bien être de l’enfance, et elles peuvent contribuer à la surreprésentation des Afro Canadiens dans le système de bien être de l’enfance. Il est donc important que les organismes de bien être de l’enfance analysent les données des signalements, puis qu’ils formulent des commentaires critiques à l’intention des organismes et des professionnels qui font des signalements et qu’ils leur offrent au besoin une formation complémentaire.

Établir des mécanismes de plaintes internes efficaces.

Les familles afro-canadiennes ayant affaire avec le système de bien être de l’enfance doivent être informées des mécanismes de plainte dont elles peuvent se prévaloir. En outre, ces mécanismes doivent être évalués aux fins de déterminer dans quelle mesure ils répondent aux besoins et permettent de résoudre les questions soulevées.

Améliorer la gestion des ressources humaines.

Au sein des organismes de bien être de l’enfance, il faut s’assurer que le personnel afro canadiens – et en fait l’ensemble du personnel – est en mesure d’exprimer des préoccupations lorsque cela est justifié et de revendiquer l’apport de changements afin de mieux servir les Afro Canadiens, et ce, sans avoir à craindre de représailles.

Offrir une supervision quotidienne, de la formation continue et un soutien au personnel, aux bénévoles et aux personnes responsables.

Il faut s’assurer que le personnel des organismes, les bénévoles et les personnes responsables aient une solide formation sur le racisme envers les Noirs, et qu’ils puissent compter sur une supervision quotidienne contribuant à la mise en application de ce savoir afin d’améliorer les résultats pour les familles, les enfants et les jeunes afro-canadiens.

Établir des collaborations et des partenariats.

Il faut compter sur la mobilisation constante des parents afro canadiens et de la communauté afro-canadienne locale afin d’appuyer les travaux des organismes de bien être de l’enfance et la réussite des familles, des enfants et des jeunes afro canadiens.

Renforcer la capacité des personnes responsables d’appuyer les enfants et les jeunes afro canadiens.

Les organismes de bien-être de l’enfance peuvent contribuer à l’atteinte de résultats positifs pour les enfants et les jeunes afro canadiens pris en charge en les plaçant en priorité chez des proches, puis chez des familles afro canadiennes, ainsi qu’en s’assurant que les personnes responsables ont suivi une bonne formation, qu’elles comptent sur un soutien et qu’elles sont en mesure de favoriser le développement d’une identité raciale forte et positive ainsi que la préservation des liens culturels.

Communiquez avec nous
Icons_twitter_Grey500_32x32 Icons_LInkedIn_Grey500_32x32 Icons_Email_Grey500_32x32
Trouver une SAE
Icons_Location_Grey500_32x32