Cinq choses que vous devez savoir concernant les indicateurs de rendement du bien-être de l’enfance publiés récemment

Grâce à la mise en place d’un système de mesure et de gestion du rendement provincial, les sociétés d’aide à l’enfance (SAE) ont fait un pas important face à leur responsabilisation et leur engagement à obtenir de meilleurs résultats pour les enfants, les jeunes, et les familles qu’elles servent.

  1. Les trois aspects essentiels du travail du bien-être de l’enfance sont la sécurité, la permanence et le mieux-être. Ils se reflètent dans les cinq indicateurs de rendement que les SAE ont rendu publics, dans le cadre de leur engagement annuel visant à accroître la reddition de comptes et la transparence du secteur du bien-être de l’enfance. Vous trouverez les résultats des indicateurs de rendement des diverses SAE ici.
  1. Les plus récents résultats des indicateurs de rendement (2014-2015) suivent les tendances et incluent le plus grand nombre d’agences ayant validé leurs données, incluant trois agences utilisant le Réseau d’information pour la protection de l’enfance (RIPE), le système d’information provincial du bien-être de l’enfance.
  1. La majeure partie du travail des SAE consiste à assurer la sécurité des enfants et des jeunes au sein de leur famille, en se concentrant sur l’intérêt véritable et le mieux-être de l’enfant. Les indicateurs de rendement liés à la sécurité observent la récurrence des familles qui reprennent contact avec le système du bien-être de l’enfance après que leur dossier a été fermé. En 2014‑2015, le nombre de familles ayant réintégré le système en raison préoccupations relatives à la protection d’un enfant était faible, 84 % à 85 % des cas n’ayant pas de récurrence après une enquête, et 81 % à 82 % des cas n’ayant pas de récurrence après la prestation de services de protection continus. Ces résultats provinciaux indiquent que la majorité des familles qui reçoivent des services de bien-être de l’enfance n’ont pas eu à réintégrer le système. Des 18 % à 19 % des familles qui ont effectivement réintégré le système en raison d’autres préoccupations de sécurité, 16 % avaient des besoins chroniques, notamment des cas de familles aux prises avec des problèmes de pauvreté, de santé mentale, de toxicomanie et de pauvreté extrême.
  1. Les indicateurs de rendement relatifs à la permanence mesurent les endroits où les enfants pris en charge sont placés et le temps qu’il leur faut pour obtenir leur congé de la prise en charge par une SAE. Plusieurs options de permanence existent pour les enfants qui quittent la prise en charge, notamment le retour dans leur famille d’origine, la vie chez un membre de la famille élargie, la garde légale et l’adoption. Les résultats révèlent que la majorité des jours de placement fournis aux enfants et aux jeunes pris en charge sont dans des familles, à 80 %, et qu’environ 65 % des enfants qui sont pris en charge par une agence obtiennent leur congé dans un délai d’un an, 75 % dans un délai de deux ans, et 85 % dans un délai de trois ans.
  1. L’indicateur de rendement qui mesure le mieux-être observe la façon dont les enfants et les jeunes perçoivent leur relation avec leurs personnes responsables. Les résultats suivent la tendance et sont très positifs, les enfants de 10 à 15 ans estimant que leur relation avec leurs personnes responsables est plus positive que chez les jeunes de 16 et 17 ans. La note plus faible des 16 et 17 ans est comparable à la norme canadienne.

Pour en apprendre davantage sur les indicateurs de rendement et pour consulter les résultats de l’année la plus récente, cliquez ici.

Share This