Comment les sociétés d’aide à l’enfance utilisent un simple cercle pour aider à résoudre les conflits parent-enfant

Penny Anderson, une intervenante en soutien familial, à l’agence Family and Children’s Services of Guelph and Wellington County, décrit comment le Cercle de sécurité apporte des améliorations durables aux relations parent-enfant.

L’objectif principal des sociétés d’aide à l’enfance est de faire en sorte que les familles en difficulté restent unies de façon plus sécuritaire. Comment le Cercle de sécurité appuie-t-il cet objectif?

Le Cercle de sécurité est un programme qui offre aux parents ayant de graves conflits avec leurs enfants où la sécurité, physique ou affective, est à risque. Au cours de mes 14 années de travail à l’agence Family and Children’s Services of Guelph and Wellington County, il s’agit de l’intervention la plus efficace que j’ai utilisée pour travailler avec des parents qui ont beaucoup de difficulté à communiquer avec leurs enfants. La « danse » dans la relation parent-enfant devient tellement meilleure après que les parents ont compris ce que sont les besoins de leurs enfants. Une maman m’a dit « On devrait enseigner ça dans le système scolaire. Ça devrait se passer avant que les gens aient des enfants. »

Comment ce programme fonctionne-t-il?

Les parents participent au programme Cercle de sécurité de 8 semaines parce qu’ils ont été dirigés vers le programme de soutien familial par leur intervenant en raison d’un conflit à la maison, ou qu’ils ont entendu de bons commentaires au sujet du programme. Nous offrons le programme en environnement de groupe comportant de 8 à 12 parents, ainsi qu’avec les clients de façon individuelle à leur domicile. Nous accomplissons aussi ce travail individuellement avec des parents qui ont des enfants en placement d’accueil, où nous évaluons leur rôle parental et recherchons la réunification. Ce que nous faisons est de montrer aux parents des vidéos de nourrissons et de bambins, ainsi que de jeunes enfants, de sorte que les parents apprennent à déchiffrer les indices de leurs enfants, à protéger leurs enfants, à favoriser une autonomie saine et à aider leurs enfants à gérer leurs émotions.

De nombreux employés de l’agence ont été formés pour offrir le Cercle de sécurité, incluant tous les membres de notre équipe de soutien familial, ainsi que les intervenants des services à la famille, des services à l’enfance, du placement d’accueil et de l’adoption. L’objectif de notre agence est de s’assurer que tous les employés comprennent l’approche du Cercle. Ainsi, nous nous exprimons tous de la même manière avec les parents, alors que nous les aidons à apprendre de nouvelles façons d’être avec leurs enfants.

En quoi consiste le « cercle » dans le Cercle de sécurité?

Le Cercle de sécurité aide les parents à comprendre à quoi ressemble un comportement d’attachement et comment ils peuvent modifier leurs réactions au comportement de leur enfant pour favoriser un attachement positif, afin d’avoir une relation réellement saine avec leurs enfants. Dans le « cercle », le haut et le bas décrivent les besoins des enfants (voir l’image) : les parents doivent appuyer les enfants au « haut » lorsqu’ils vont explorer leur environnement, et ils doivent les accueillir au « bas » lorsque les enfants reviennent et ont besoin du soutien de leurs parents. Au haut du cercle, lorsque les enfants vont explorer, les enfants expriment : « J’ai besoin que vous en profitiez avec moi, que vous m’aidiez, que vous me surveilliez, que vous vous réjouissiez avec moi. » Et au bas, ils ont de nouveaux besoins : « J’ai besoin de protection, j’ai besoin de confort, j’ai besoin d’aide pour régler mes sentiments. »

(Visionnez une courte vidéo sur le Cercle de sécurité.)

Comment ce « cercle » aide-t-il les parents à éviter les conflits avec leur enfant?

Si la relation parent-enfant est problématique, les stratégies comportementales et tous les autres moyens ne fonctionnent pas. Pas avant que vous ayez une relation saine, que l’enfant vous fasse confiance. Donc c’est ici que ça doit commencer. Jusqu’à ce que cet enfant se sente en sécurité et qu’il soit rassuré sur les plans émotionnel et physique avec vous, cette routine du coucher sera toujours problématique. L’envoyer à l’école chaque matin sera toujours une bagarre. Et puis, les parents deviennent comme plus ouverts à se dire « Eh bien je dois changer ma façon de réagir. » Et peut-être commencer à s’observer plutôt que de dire, « Eh bien, s’il n’avait pas agi comme ça… » Ils se posent plutôt la question « Quel est mon rôle dans cette danse? » Donc, j’estime qu’il s’agit d’une approche vraiment paisible, douce et délicate pour amener les parents à faire une réelle réflexion.

Un des moments saisissants de ce programme est lorsqu’une maman dans la vidéo dit « Je ne vois plus ce comportement comme la recherche d’attention, mais plutôt la recherche d’un lien. » Et je pense que lorsque les parents entendent ce passage durant le programme, ils se disent « Wow! On m’a dit de ne pas tenir compte du comportement de recherche d’attention. Maintenant, je sais de quel genre de besoin il s’agit et comment je dois y réagir. » Parce que ce que l’enfant dit réellement est « J’ai besoin de toi maintenant. » J’ai tellement observé d’énormes améliorations des relations parent-enfant en recourant à ce type d’intervention.

Quel impact cette prise de conscience a-t-elle sur la façon dont les parents gèrent les conflits avec leurs enfants, et en particulier, la façon dont ils les éduquent?

Lorsqu’on pense à de la négligence ou des sévices affectifs, certains parents ne comprennent pas que le fait d’isoler un enfant lorsqu’il est en détresse cause des torts émotionnels à l’enfant et nuit au développement de son cerveau ainsi qu’à la façon dont il murit sur les plans social et émotionnel. Mais pour certains parents, il s’agit en fait d’une stratégie qu’ils utilisent, donc ils n’infligent pas de mauvais traitements physiques. Ils se disent « Je me faisais frapper ou je subissais des châtiments corporels, donc, j’estime que je fais mieux que ce que mes parents faisaient, parce qu’au moins je ne fais que sortir de la maison ou les enfermer dans leur chambre. » Mais lorsque, grâce au travail que nous faisons avec le Cercle, nous pouvons leur montrer comment cela a une incidence sur le développement du cerveau de leur enfant et comment ils entretiennent une amitié et une relation, ils commencent à voir à quel point ils ont besoin d’agir différemment.

À votre avis, qu’est-ce qui explique la réussite de ce programme?

Lorsque les parents peuvent commencer à regarder à travers les yeux de leurs enfants, vous aurez souvent beaucoup de moments de « Aha! » avec les parents lorsqu’ils diront « Oh mon Dieu, je fais ça avec mes enfants aussi. Et ma mère faisait ça avec moi aussi, et je n’ai jamais aimé comment je me sentais. Mais voyez, je le fais aussi. » Donc ces moments de « Oh wow! », ils provoquent des changements. Et ce sont des changements durables dans la façon dont ils éduquent leurs enfants, pour la plupart.

Donc, il semble qu’un élément clé du Cercle de sécurité soit d’aider les parents à comprendre comment leurs propres parents n’ont pas répondu aux besoins qui sont présentés dans le « cercle ».

Je dirais que plus de 75 % des personnes qui participent au Cercle ont vécu au cours de leur enfance des traumatismes, de la négligence affective, parfois de la négligence physique, ou des pertes importantes. De nombreuses pertes à répétition dans leur vie. Rien n’a jamais été stable ou solide pour eux. Donc, il leur est très difficile d’avoir confiance en cela. Mais ils veulent désespérément quelque chose de différent pour leurs enfants. Je n’ai pas encore vu un parent participer au programme qui ne voulait pas améliorer la vie de son enfant. Ils doivent réfléchir à l’époque où ils étaient enfants et se demander si leurs parents étaient en mesure d’être avec eux, de les comprendre, et de gérer ces sentiments. En tant que parent, j’ai peut-être des difficultés parce que lorsque j’étais enfant, ce n’est pas quelque chose que j’ai reçu de ma personne responsable.

Quelle a été votre expérience avec les parents qui ont terminé le programme?

Après avoir participé au Cercle, les parents commencent à avoir ces petites réussites avec leur enfant. Ils ont une réussite après l’autre, jusqu’à ce qu’ils se sentent en confiance en tant que parents. Et lorsque cette confiance est là, je les vois vraiment s’épanouir. Et j’ai des parents qui sont revenus plus d’une fois parce qu’ils ont dit « Je dois recommencer. Je sens que je n’ai pas encore bien saisi. », et nous le refaisons. Parce que vous pouvez en apprendre plus chaque fois. C’est vraiment super!

Penny Anderson est intervenante en soutien familial à l’agence Family & Children’s Services of Guelph and Wellington County. Elle aide les parents à trouver de nouvelles façons de gérer le comportement de leurs enfants, à établir de meilleures relations avec leurs enfants, ainsi qu’à améliorer la façon dont les membres de la famille discutent et s’écoutent.

Cette entrevue a été modifiée et condensée.

Share This