« Rester » – changer la culture de la prise en charge de sorte que les jeunes restent au domicile familial jusqu’à la fin de leurs études

Qu’est-ce que cela signifie?

Malgré de nombreux changements positifs, le système du bien-être de l’enfance de l’Ontario s’attend toujours que les jeunes de 17 ans se préparent à être autonomes, de sorte qu’ils puissent quitter leur famille d’accueil à 18 ans – avant l’âge où la plupart des jeunes terminent leurs études secondaires. En mars 2013, environ 5 600 enfants et jeunes de 16 ans ou plus étaient pris en charge.1 Bien que l’adoption puisse être une option pour certains de ces jeunes, d’autres préféreraient rester au sein de leur famille d’accueil tout en tentant de maintenir des relations sécuritaires avec les membres de leur famille d’origine. Ils ont besoin de soutiens solides pour faire une transition harmonieuse vers l’âge adulte.

Pourquoi est-ce une priorité?

Les recherches ont démontré que les jeunes ont de meilleures chances de terminer leurs études s’ils restent au domicile familial jusqu’à l’âge de 21 ans. Au Royaume-Uni, le programme « Staying Put » a démontré que les jeunes pris en charge qui restaient dans leur famille d’accueil étaient deux fois plus susceptibles de poursuivre leurs études à temps plein que ceux qui n’y restaient pas.2 La plupart des parents ne s’attendraient pas à ce que leurs propres enfants quittent le domicile familial à 17 ou 18 ans. Les jeunes qui sont pris en charge, et qui ont de plus grands défis, devraient avoir au moins le même accès au soutien familial que leurs pairs.

L’accent sur le départ du domicile familial à 18 ans a une incidence encore plus forte sur les jeunes ayant des incapacités. Lorsque ces jeunes atteignent l’âge de 18 ans, ils perdent souvent l’accès aux soutiens dont ils bénéficiaient lorsqu’ils étaient pupilles de la Couronne et doivent tenter de trouver du soutien dans la communauté par l’entremise de programmes de services sociaux. Le fait de rester au domicile familial est crucial pour les aider à terminer leurs études et planifier leur vie adulte le mieux possible.

Quelles mesures ont été prises?

Les récents rapports Youth Leaving Care Hearings Report (2011) et My Real Life Book (2012), ainsi que le Plan directeur visant un changement fondamental du système de bien-être de l’enfance de l’Ontario (2013), sont d’importantes étapes dans la bonne direction. Le gouvernement a reconnu les difficultés auxquelles font face les pupilles de la Couronne, particulièrement lorsqu’ils quittent la prise en charge. Des progrès ont été réalisés au cours des dernières années sous forme d’aide à l’éducation, de soins de santé, d’aide financière et d’autres soutiens à l’intention de ce groupe vulnérable.

Qu’est-ce qui doit être fait?

Le gouvernement doit faire preuve de leadership afin de moderniser la philosophie de prestation de services aux jeunes, en leur offrant les mêmes possibilités et soutiens que leurs pairs non pris en charge.

Recommandation

  • Favoriser activement un programme de politiques permettant de « rester au domicile familial » afin d’offrir aux jeunes la possibilité de terminer leurs études secondaires et de choisir un cheminement de carrière, tout en étant appuyés par la famille (incluant le placement d’accueil et chez un proche) jusqu’à l’âge de 21 ans inclusivement.
  1. OACAS Ontario Child Welfare Funding and Services Report: Fiscal Year 2012-13. Décembre 2013
  2. Her Majesty’s Government. ‘’STAYING PUT” Arrangements for Care Leavers aged 18 and above to stay on with their former foster carers, DWP and HMRC Guidance. Mai 2013
Share This