Élargir les programmes de subventions afin de donner à tous les enfants et jeunes la chance de s’établir dans une famille permanente

Qu’est-ce que cela signifie?

Le programme de subventions actuel offre des allocations mensuelles aux parents qui adoptent ou assument la garde légale des pupilles de la Couronne âgés de 10 à 17 ans ou des groupes de frères et sœurs. Bien que cela aide à trouver des foyers pour les enfants qui sont plus difficiles à placer, il existe des failles. Les subventions ciblées sont seulement offertes jusqu’à ce que l’enfant adopté atteigne l’âge de 18 ans, ce qui signifie que ces enfants ou les parents adoptifs perdront les soutiens qu’ils auraient autrement reçus jusqu’à ce que le jeune atteigne l’âge de 21 ans ou 25 ans si le jeune était resté en placement d’accueil.1

Les jeunes ayant un handicap développemental ou physique perdent les soutiens que la SAE peut offrir, et surtout, les familles perdent l’accès à la représentation de la SAE pour les aider à accéder aux services offerts par d’autres programmes spécialisés.

Une autre faille existe pour certaines familles de proches qui s’engagent afin d’aider leurs jeunes proches. Il existe deux options de placement chez un proche – une qui est très structurée et subventionnée, et l’autre qui est moins formelle et où la famille reçoit peu d’aide financière continue, si elle en reçoit.

L’élargissement des subventions signifie une nouvelle façon d’appuyer les enfants et les jeunes dont on s’occupe par l’entremise d’une SAE en s’assurant que tous ont accès aux ressources, comme celles qui seraient offertes en placement d’accueil. Cela permet aux familles de s’engager à vie pour élever des jeunes qui seraient autrement placés en famille d’accueil ou en foyer de groupe. Cela s’applique à l’adoption, à la garde légale ou la tutelle, aux dispositions avec les familles de proches ainsi qu’aux soins conformes aux traditions pour les Autochtones ainsi que les Premières nations, Métis et Inuits (PNMI).

Pourquoi est-ce une priorité?

Tous les enfants et les jeunes dont on s’occupe par l’entremise d’une SAE devraient bénéficier des meilleures chances d’avoir une famille permanente. Un programme de subventions provincial uniforme, qui appuie tous les enfants et jeunes jusqu’à l’âge de 21 ans, offrirait la meilleure possibilité d’obtenir des familles permanentes.

Quelles mesures ont été prises?

Comme nous l’avons mentionné plus tôt, le gouvernement a instauré un nouveau programme de subventions ciblé pour les jeunes de 10 à 17 ans, et pour les groupes de frères et sœurs. Cela s’est traduit par une certaine augmentation de la proportion d’enfants placés dans des foyers permanents.

Les SAE sont parvenues à s’assurer que plus d’enfants pris en charge par une SAE trouvent un foyer dans des environnements familiaux plutôt que dans des foyers de groupe ou en établissement. Pour les enfants qui sont pris en charge de façon permanente (pupilles de la Couronne), l’accent a été mis sur l’aide à trouver des familles permanentes. Le nombre d’enfants qui sont pris en charge, ainsi que ceux qui sont devenus pupilles de la Couronne, a constamment diminué au cours des cinq dernières années. La moyenne mensuelle du nombre d’enfants pris en charge a diminué, étant passée de 17 674 en 2009-2010 à 15 895 en 2013-20142 ; de la même manière, le nombre de pupilles de la Couronne a diminué, étant passé de 9 126 à 6 980 durant la même période de cinq ans.3

Qu’est-ce qui doit être fait?

Alors que les SAE continueront à trouver des foyers et des familles pour les enfants pris en charge, les programmes de subventions doivent être élargis à l’adoption et aux autres relations permanentes pour les enfants plus âgés et les enfants ayant des besoins spéciaux. Cela inclurait non seulement l’adoption et la garde légale ou la tutelle, mais également les dispositions de placement chez des proches ou dans la famille ainsi que les dispositions de placement selon les soins conformes aux traditions pour les enfants autochtones et des PNMI.

Recommandations

  • Examiner les programmes de subventions afin de s’assurer qu’ils permettent aux familles de prendre des engagements à vie pour adopter des enfants plus âgés, des groupes de frères et sœurs ainsi que des enfants plus jeunes ayant des besoins exceptionnels.
  • Offrir des soutiens et des subventions pour les jeunes adoptés durant la même période que pour les jeunes qui sont en placement d’accueil – jusqu’à l’âge de 21 ou 25 ans.
  • Étendre les subventions à toutes les formes de relations familiales à long terme – placement chez un proche, garde légale, adoption et placement selon les soins conformes aux traditions.
  1. De nombreux programmes sont maintenant offerts aux jeunes non adoptés ayant entre 18 et 21 ans, notamment du soutien financier et du counseling, des soutiens aux études postsecondaires ainsi que des soins de santé et dentaires, dont certains sont offerts jusqu’à l’âge de 25 ans.
  2. Rapports trimestriels au MSEJ soumis par les SAE membres à l’AOSAE, au 30 septembre 2014
  3. Rapports trimestriels au MSEJ soumis par les SAE membres à l’AOSAE, au 30 septembre 2014
Share This